lun.

18

févr.

2019

Amiens : un four à briques du XVIIIe siècle sous l’ancien magasin de literie

Sous l’ex-magasin France Literie, rue du Commandant Desfontaine, les archéologues de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP) ont mis au jour un four à briques du XVIIIe siècle et une cave en moellons calcaires « antérieure », explique Benoît Leriche, le responsable du chantier de fouilles. « Les différents objets collectés à côté laissent envisager que cette habitation date du bas Moyen Âge, c’est-à-dire du XVe ou du XVIe siècle ». Lire la suite

0 commentaires

lun.

18

févr.

2019

Revue de presse : 18 février 2019

 

France

 

Thouars Fouilles : on a retrouvé l’aumônerie Saint-Michel. On savait que l’aumônerie Saint-Michel était initialement sise près du cœur de ville, dans le secteur où, justement, vont se dérouler les travaux du futur cinéma. Donc, quand les fouilles ont permis de mettre au jour un lieu de sépulture tout près de l’actuelle poste, on a supposé qu’on avait retrouvé le site de cette ancienne aumônerie.

 

Amiens : un four à briques du XVIIIe siècle sous l’ancien magasin de literie. Les archéologues de l’NRAP) ont mis au jour un four à briques du XVIIIe siècle et une cave en moellons calcaires antérieure. Les différents objets collectés à côté laissent envisager que cette habitation date du bas Moyen Âge, c’est-à-dire du XVe ou du XVIe siècle.

 

Pourquoi le site de Lascaux IV a vu sa fréquentation baisser. Environ 500.000 entrées pour la première année pleine de Lascaux IV, en 2017, puis… 380.000 l’année dernière. Y a-t-il un souci avec le nouveau temple de la préhistoire, inauguré en grande pompe le 10 décembre 2016 par le Président de la République François Hollande ?

 

Belgique. Grognon : les fouilles en direct. Opérant à la lumière de projecteurs sur une banquette d’une trentaine de mètres carrés, faite de limon et de dépôts fluviatiles, les archéologues sont confrontés aux conditions d’une fouille en grotte, c’est-à-dire avec très peu de lumière naturelle, sur un terrain glissant et escarpé, sous un plafond bas, le tout dans une humidité ambiante.

 

Gibraltar. Cette empreinte découverte à Gibraltar pourrait appartenir à l’un des derniers Hommes de Néandertal. Dans les dunes de la baie des Catalans, une trace inédite a été retrouvée. Passant le sable au peigne fin, les chercheurs ont découvert une empreinte qui appartient probablement à l’homme de Néandertal.

 

Israël. Des promoteurs effacent les richesses du passé. Dans le centre d’Israël, des archéologues ont découvert les restes d’une ville rurale prospère datant du début de la période islamique. Malheureusement, rares sont ceux qui auront la chance de poser les yeux sur ces vestiges, car les ruines seront bientôt détruites ou ensevelies pour lancer la construction d’un nouveau centre logistique desservant la ville voisine de Modiin.

 

18022019.pdf
Document Adobe Acrobat 1.9 MB
0 commentaires

dim.

17

févr.

2019

Péronne. Diagnostic sur 5,4 ha. N. Soupart (Inrap), 2018

 

Sur le plateau, un horizon Néolithique final-Bronze ancien englobant une phase Campaniforme ((fin du 3e millénaire-début du 2e millénaire avant notre ère) est matérialisé par quelques tessons découverts dans des colluvions.

 

Sur le versant du plateau un monument funéraire de l’âge du Bronze moyen-Bronze final a un diamètre de 16 m. Son fossé périphérique, large de 2,20 m pour une profondeur de 1,20 m (vue1), a livré quelques tessons appartenant probablement à un même vase. A proximité imméditate, se trouvent un poteau et un foyer (vue 2).

 

Une série de cinq poteaux ne présente pas de plan organisé. Le comblement de l'un d'eux (vue 3) contenait de nombreux fragments de torchis et de charbons de bois datés par C14 d'entre 1397 et 1216 av. n.è.

 

Une fosse isolée est datée de la Tène ancienne (Ve siècle av. n.è.).

 

Quelques portions de fossés pouvant correspondre à un petit enclos ovalaire d’environ 38m de long sur 30m de large, est daté entre La Tène moyenne et finale. Source : rapport de diagnostic.

 

0 commentaires

dim.

17

févr.

2019

Revue de presse : 17 février 2019

 

France. Le MuséoParc Alésia s'ouvre à tous les publics. La saison culturelle 2019 a démarré au Muséoparc Alésia. Jusqu'au 30 novembre, de nombreuses animations seront proposées aux familles. Le label «Patrimoines pour tous» garantit un accès facilité quelque soit le handicap. Une exposition temporaire mettra en valeur les verriers gaulois d'avril à septembre.

 

Allemagne. Archéologie : les riches heures de la femme aux dents bleues. En découvrant de la poussière de lapis-lazuli dans la bouche d’une religieuse inhumée en Allemagne il y a près d’un millénaire, des archéologues ont confirmé que les moines copistes du Moyen Âge pouvaient bien être … des moniales.

 

Bolivie. Pumapunku, le temple reconstitué par impression 3D. Les éléments de cet édifice de la civilisation de Tiwanaku, en Bolivie, ont été modélisés et imprimés en 3D. Ce procédé permet de corriger les erreurs des restaurations passées et de mieux comprendre l’architecture du lieu

 

Egypte. La Chine apporte son aide à la restauration du temple de Montou. Une équipe de sept scientifiques chinois et trois égyptiens travaillent à la restauration du temple de Montou, le dieu de la guerre à la tête de faucon.

 

 

Etats-Unis. Un musée rendra à l'Égypte un sarcophage volé. L'un des musées les plus prestigieux du monde, le Met de New York, va rendre à l'Égypte un sarcophage qui s'est avéré avoir été volé, probablement en 2011 en plein tumulte révolutionnaire dans ce pays.

 

Lire la suite 0 commentaires

sam.

16

févr.

2019

Revue de presse : 14-16 février 2019

 

Egypte. La vie de tout un village exposée. « Trésors inattendus » est le titre de l’exposition présentée actuellement au Musée égyptien du Caire. Composée de 200 pièces, elle raconte le quotidien de l'ancien village de Tebtynis, au Fayoum.

 

Italie

 

À Pompéi, découverte d'une exceptionnelle fresque représentant le mythe de Narcisse. La peinture murale, au trait précis et aux couleurs chatoyantes, se trouvait dans l'atrium d'une demeure réputée pour la richesse de sa décoration et son état de préservation. En novembre dernier, une autre illustrant la scène d'amour entre Leda et le cygne y avait été dévoilée.

 

La construction du métro romain ralentie par des vestiges. Au fil de sa construction, au plus proche des monuments de la ville, les découvertes archéologiques s'enchaînent et la construction est ralentie. Actuellement, les travaux se passent juste à côté du Colisée, demandant d'infinies précautions pour ne pas abîmer le patrimoine romain.

 

 

Pérou. Découverte d'une chambre funéraire inca. Ce vestige a été mis au jour sur le site archéologique Mata Indio, dans la province de Lambayeque. La chambre funéraire a une architecture unique en son genre et l'indice qui montre l'importance du défunt est la présence d'un coquillage de Spondylus (un mollusque marin), offrande de prestige à l'époque inca (XIIe au XVIe siècle).

 

République tchèque. Les archéologues en quête des traces du passé dans les rivières tchèques. Pionnière des recherches archéologiques subaquatiques en République tchèque, Barbora Machová de l’Institut d’archéologie de Prague nous raconte les débuts de la discipline dans son pays.

 

Tunisie

 

Le Musée archéologique de Sousse. Le musée de Sousse possède une formidable collection de mosaïques romaines.

 

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

14

févr.

2019

Revue de presse : 12-13 février 2019

 

France

 

Montereau-sur-le-Jard : vingt siècles d’occupation humaine mis au jour par les archéologues. Dans le cadre des fouilles menées sur le site de la future ZAC du Tertre de Montereau, les archéologues ont retrouvé des vestiges datant de la Préhistoire, de l’Antiquité et du Moyen Âge.

 

Des fortifications et un habitat du Moyen Âge à Harfleur. Les équipes de l’Inrap ont mis au jour des éléments de fortification remarquables, dont une tour creuse et un ouvrage défensif avancé (casemate), ainsi que des vestiges d’habitation des XIIIe et XIVe siècles.

 

Bayonne a retrouvé sa porte de France. Les travaux à l'occasion du Trambus ont permis d'exhumer les fondations des remparts du Moyen-Âge et les fortifications du XVII° qui ont été abattues avant la première Guerre Mondiale.

 

 

La gare des « tacots » de Dijon. Les archéologues de l’Inrap font revivre un site connu mais oublié des Dijonnais : la gare « des tacots ». Ces vestiges modernes remettent au grand jour un pan de la mémoire de la ville et de la mobilité lente en Côte-d’Or.

 

L'avocat construit sa piscine sur un cimetière médiéval. Poitiers. Spécialisé dans l'urbanisme, Me Drouineau a comparu pour avoir aménagé sa piscine en secteur sauvegardé sans avoir respecté la législation.

 

Tribunal correctionnel de Digne : le pilleur revendait sur Internet illégalement des objets antiques. Le tribunal a condamné René à payer 2 000 € d'amende - dont 1 500 € avec sursis - et 600 € de dédommagement à la Drac. 

 

Algérie. Les humains ont atteint l'Afrique du Nord plus tôt qu'on ne le pensait. De nouvelles fouilles sur le site d'Ain Boucherit, ont révélé la présence d'outils oldowayens datant de 2,44 millions d'années, ce qui signifie que des humains ont vécu dans cette région bien plus tôt qu'on ne l'estimait. De précédents travaux, sur un site voisin, établissaient une présence humaine il y a 1,78 million d'années.

 

Brésil. Incendie du musée national de Rio: plus de pièces retrouvées que prévu. Les paléontologues et archéologues du Musée national de Rio parti en fumée en septembre ont annoncé mardi avoir réussi à sauver une "quantité significative" des pièces historiques des décombres du plus grand musée d'histoire naturelle d'Amérique latine.

 

Lire la suite 0 commentaires

lun.

11

févr.

2019

Revue de presse : 9-11 février 2019

 

France

 

Yvelines. Maurecourt : un squelette humain retrouvé sur le terrain du futur stade. Le squelette daterait de – 4000 à – 5000 ans avant J.-C ! Il ne s’agit que d’une première estimation, en attendant une datation plus précise.

 

Dijon : l'ancienne gare “des tacots” mise au jour. C'est au cours de fouilles archéologiques préventives que l'INRAP a mis au jour les vestiges de l'ancienne gare de maintenance des "tacots" rue de Colmar à Dijon. 4 semaines de travail ont permis aux archéologues de faire les relevés avant la poursuite de la construction d'un programme immobilier.

 

 

Le musée de Sciez fête ses 10 ans. Il est le seul de Haute-Savoie: rendez-vous au musée de préhistoire et de géologie de Sciez-Sur-Léman en compagnie de France Castel, sa directrice, pour les 10 ans du lieu.

 

Guadeloupe. Découverte: un squelette amérindien datant du 13è siècle exhumé à Marie-Galante. Une équipe de scientifiques français a exhumé en janvier dernier le petit squelette d’un enfant caraïbe de 5 ans dont la tombe daterait du 13e siècle dans une grotte de Morne Pichery à Marie-Galante.

 

Etats-Unis L’épave de La Trinité bientôt mise au jour. Après un long combat judiciaire, l’épave de La Trinité, le bateau du Dieppois, Jean Ribault, qui a fait naufrage au large de la Floride en 1565, devrait bientôt être mise au jour.

 

République tchèque. Sous le pont Charles, les archéologues en quête des vestiges du premier pont pragois en pierre. Trois jours durant, une équipe de scientifiques et de plongeurs a effectué des fouilles archéologiques dans la rivière Vltava. Ils y ont localisé, à l’aide d’un géo-radar, les restes du pont Judith, le premier pont en pierre qui a relié les deux rives de Prague, avant d’être remplacé, deux siècles plus tard, par le célèbre pont Charles.

 

Suisse. L’Abbaye de Fontaine-André révèle sa forme médiévale. De récents travaux menés à l’Abbaye de Fontaine-André sur les hauts de Neuchâtel ont permis d’accroître les connaissances archéologiques du site. Les contours que le bâtiment avait au 12e siècle sont désormais plus clairs.

 

Lire la suite 0 commentaires

dim.

10

févr.

2019

Ablaincourt-Pressoir, Hyencourt-le-Grand, Marchélepot, Pertain. Diagnostic sur 2 ha à l'emplacement d'un parc de 10 éoliennes. J. F. Vacossin (Inrap), 2018.

 

A Ablaincourt-Pressoir, à l'emplacement de l'éolienne 1, quelques tessons des 16-17e siècles ont été ramassés en surface.

 

 

A Hyencourt, l'éolienne 3 est localisée à l'emplacement d'une villa romaine détectée par R. Agache. Le diagnostic a mis au jour sept fosses. Quatre d'entre-elles ont livré de la céramique du Haut-Empire au Bas-Empire/période mérovingienne. Quelques tessons du XVIIIe s. ont été récoltés en surface.

 

A Pertain, à l'emplacement de l'éolienne 8, une fosse isolée a livré du mobilier du début de La Tène moyenne. Un peu plus au sud, plusieurs fossés ne sont pas datés. A l'emplacement de l'éolienne 7, plusieurs fossés, une fosse et une inhumation non datée ont été mis au jour. La céramique recueillie est datée de la période romaine (Haut-Empire).

 

 

 

A Marchélepot, l'éolienne 5 est également localisée à l'emplacement d'une villa romaine détectée par R. Agache. Des fosses, des fossés et un trou de poteau ont été mis au jour. Une fosse, comprenant des restes humains a livré de la céramique de la seconde moitié du IIIe siècle.

 

Lire la suite 0 commentaires

sam.

09

févr.

2019

Grecs et Libyens en Cyrénaïque dans l’Antiquité Aspects et vicissitudes d’un rapport millénaire

 

La prochaine conférence du CIRAS aura lieu le vendredi 15 février 2019, à 20h30 à la DRAC (Salle Robida, 61 rue Saint-Fuscien). Elle sera animée par Sophie Marini, archéologue spécialiste de l’Antiquité classique, membre de la mission archéologique française en Libye depuis 2001.

 

 

S’appuyant sur les recherches les plus récentes, complétées autant que possible par de nombreuses prospections menées en Libye, l’étude des rapports entretenus par les Grecs avec les indigènes en Cyrénaïque dans l’Antiquité a permis de mettre en lumière un pan de l’histoire de la Libye antique jusque-là négligée. Sise entre l’Egypte à l’est et les territoires sous contrôle carthaginois à l’ouest, la Libye grecque est une région à part. Bien plus proche de la Grèce continentale, par laquelle elle était reliée par la mer, elle faisait figure de « petite Grèce » par son climat et son paysage de type méditerranéen.

 

Au VIIe siècle avant notre ère, les Grecs prennent possession d’une partie de la Libye actuelle, la Cyrénaïque. L’entreprise de colonisation agricole s’est déroulée sans heurts d’après les sources littéraires. L’accueil bienveillant que les Libyens ont réservé au Théréens marque le début de relations cordiales qui évoluèrent en un subtil modus vivendi, hormis quelques épisodes conflictuels malheureux pour le contrôle de la terre.

 

En cela, rien d’original avec d’autres épisodes de colonisation. Mais, pour comprendre en profondeur les modes de contacts entre Grecs et Libyens ayant donné lieu à des transferts culturels, l’analyse se heurte à la transparence toute relative des Libyens dans la documentation. Elément invisible du paysage cyrénéen, l’enquête s’est mue en une véritable chasse aux fantômes. Jamais sans doute l’étude des relations entre Grecs et indigènes ne semble aussi difficile à caractériser. Entre monde sédentaire et monde nomade, culture de l’écrit et traditions orales, la frontière est palpable et pourtant presque insaisissable.

 

Lire la suite 0 commentaires

sam.

09

févr.

2019

Revue de presse : 7-8 février 2019

 

France

 

Un habitat gaulois des VIe et Ve siècles avant notre ère à Inzinzac-Lochrist. À Inzinzac-Lochrist (Morbihan), les archéologues de l’Inrap mettent au jour un site d'habitation gaulois des VIe et Ve siècles avant notre ère. Cet habitat singulier, ceint d’un imposant fossé et associé à une nécropole, apporte de nouvelles connaissances sur les variétés des modes d’occupation du territoire à l’époque gauloise.

 

Auxerre : un ancien atelier de métallurgie aurait été découvert par les archéologues sous la place des Cordeliers. La découverte séduisante concerne "un niveau probablement antique avec, peut être, un espace de travail d'un atelier, probablement un atelier de métallurgie." Les archéologues restent prudents, comme toujours. Dans ce profond sondage les archéologues semblent également avoir mis au jour une installation médiévale avec une demi-arche cassée.

 

Anjou : avec les archéologues du département du Maine-et-Loire. Le Maine-et-Loire a été l'un des premiers départements à créer un centre de conservation et d'étude pour accueillir de nombreuses collections d'objets issus de fouilles.

 

 

présenté jeudi la première étape de la restauration de la chapelle du mastaba d'Akhethétep, un chantier ambitieux qui aboutira à une restitution plus exacte de cette chapelle funéraire vieille de 4000 ans, transportée à Paris au début du XXe siècle et dont on a retrouvé la localisation exacte sous les sables.

 

Exposition Au Louvre-Lens, dans la Galerie de verre, l’ivresse du temps et de la beauté. Riche et bien articulée, l’exposition « Matières du temps » retrace un siècle et demi de découvertes archéologiques dans la région et rassemble des trésors de la Préhistoire et de l’histoire issus du Nord-Pas-de-Calais et de la Picardie.

 

« Looking for Sapiens ». Et si l’homme préhistorique n’était pas celui que vous croyiez ? Pour sa nouvelle saison, le musée de la Préhistoire de Saulges ouvre samedi 9 février avec un après-midi articulé autour du documentaire « Looking for Sapiens » de Pauline Coste.

 

Lire la suite 0 commentaires

mer.

06

févr.

2019

Amiens. 14 rue Robert de Luzarches. Diagnostic sur 1000 m². D. Gemehl (Inrap). 2018

 

Cette surveillance de travaux fait suite à un diagnostic réalisé en 2017, lequel a permis d'étudier des vestiges de la courtine est du castrum du Bas-Empire et de l’abbaye Saint-Martin-aux-Jumeaux, complètement démolie dans la 2e moitié du XIXe s., pour la construction du Palais de Justice (1860)

 

 

Le tronçon de rempart est une maçonnerie homogène haute de plus de 2,65 m et large de plus de 4 m, revêtue côté interne (seul parement conservé) d’un petit appareil cubique réglé, avec un ressaut de 10 cm juste sous la dernière assise conservée. A une vingtaine de mètres à l’ouest des niveaux (terres noires et terres à jardin) en rapport avec les occupations du castrum ont été aperçus, le premier horizon identifiable de la fin de l’antiquité se situant là à 3 m de profondeur. Les parties bien identifiées de l’abbaye mises au jour corroborent les plans disponibles. Il s’agit notamment du dortoir des Célestins du XVIIIe s., dont il ne reste que les fondations ; de l’aile sud du cloître, dont il reste surtout une immense cave ; de la galerie sud du cloître dont les trois derniers sols conservés sont en terre. les vestiges retrouvés n’étaient pas tous répertoriés sur la documentation ancienne : c’est le cas d’une puissante construction que le dortoir des célestins va partiellement oblitérer, et qui semble appartenir à un état de l’abbaye plus ancien que celui du cloître mis au jour. Les sondages montrent par ailleurs que la construction du Palais a généré, outre la démolition de l’existant, un dérasement général du terrain.

 

 

Les terrassements envisagés ne devant pas excéder 40 cm de profondeur, seule une surveillance de travaux a été prescrite. Elle a confirmé et précisé les résultats du diagnostic, avec notamment la détection de structures inattendues sur une zone que les plans connus montrent exempte d’aménagement.

 

Le tronçon de courtine du Bas Empire identifié en diagnostic a été reconnu dans le même secteur sur une longueur supplémentaire de 1,80 m. Il est dérasé ici jusqu’au niveau d’un lit de briques du parement interne, un ressaut plus bas que celui vu dans la plate bande voisine. La section de muraille préservée atteint donc une longueur totale de 6,50 m environ. Sa largeur est comprise entre 4 m et 4,80 m, mais ne peut être précisée davantage car le parement externe n’est pas conservé ou apparent au niveau du terrassement. Sa hauteur reste également à déterminer. La maçonnerie est constituée d'un blocage de moellons et fragments de moellons calcaire noyés dans un mortier de chaux sableux compact, dont le seul parement observable (parement interne) présente des ressauts (nombre et position dans l’élévation indéterminés, faute d’un dégagement intégral).

 

Les divers vestiges de l’ancienne abbaye Saint-Martin-aux-Jumeaux ne sont pas tous synchrones. L’état le plus ancien est représenté par deux murs perpendiculaires, en blocs de craie sans mortier, présents dans un secteur supposé vide d’aménagement, et contre l’un desquels sera ajoutée une petite pièce enterrée (1 x 2,5 m). Il est impossible de dire si un cloître est déjà construit à cette étape. Dans un second état, le premier ensemble est maintenu mais modifié. Il s’enrichit de constructions supplémentaires, dont un bâtiment tout à fait inconnu (19 x 6,40 m) qui oblitère partiellement un mur déjà en place, mais dont l’implantation respecte les axes directeurs définis à la phase antérieure. Le cloître semble alors défini, notamment par son bâtiment sud, élevé sur une vaste cave ou cellier (> 20 m x ± 6,50 m), et par une portion de mur de la galerie est. Sa morphologie et sa position sont celles qu’on lui connaît sur les plans du XIXe s. Des modifications ou (re)constructions se succèdent ensuite, d’ampleur difficile à évaluer, et diversement perceptibles ou interprétables : plusieurs structures construites inattendues sont ainsi repérées dans un secteur sensé libre de constructions, mais isolées et impossibles à rattacher à des périodes précises. Les vestiges les plus récents de l’abbaye corroborent quant à eux les plans des XVIIIe et XIXe s. Source : rapport de diagnostic.

 

Lire la suite 0 commentaires

mer.

06

févr.

2019

Revue de presse : 6 février 2019

 

 

 

France

 

Les archéologues de l’Inrap mettent à jour une ancienne voie romaine à Auch. Des tronçons d’une ancienne voie romaine reliant Auch à Toulouse ont été mis à jour sur des terrains longeant le chemin de Naréoux, derrière l'hôtel Campanile, à Auch. Il s’agissait à l’époque de l’une des voies de circulation les plus importantes de la région.

 

Seine-Maritime : des fouilles archéologiques à Harfleur. À l'occasion d'un projet immobilier, impasse Gambetta à Harfleur (Seine-Maritime), des vestiges des remparts de la ville et une maison datant du Moyen Âge ont été découverts.

 

Ce que la France et la Tchéquie doivent à l'archéologue Bohumil Soudský. Bohumil Soudský (1922-1976) est incontestablement l’une des plus grandes figures de l’archéologie tchèque du XXe siècle. Reconnu à la suite de ses fouilles de Bylany en Bohême centrale, il a plus tard largement contribué à faire évoluer la pratique de l’archéologie en France, non sans rencontrer des résistances. Bohumil Soudský est pourtant aujourd’hui relativement et injustement oublié.

 

Algérie. Oran : Le site préhistorique Abri Alain est irrécupérable. L’Abri Alain, un site préhistorique où des traces de présence humaine remontant à 100 000 ans ont été découvertes se trouve dans un état tellement dégradé qu’il serait impossible de le sauvegarder et de le récupérer, a reconnu le directeur de wilaya chargé de la culture.

 

Belgique. La mâchoire d'un chien vieux de 9000 ans découverte au Grognon. Les archéologues de l'Agence wallonne du patrimoine qui fouillent actuellement le site du Grognon ont mis au jour les restes très bien conservés d'un campement humain datant d'il y a 9000 ans (mésolithique) : des pierres taillées, un fémur humain, des ossements d'animaux portant des traces de boucherie, et même la mâchoire d'un chien.

 

Egypte.Exposition d'antiquités "rares" au Musée d'Egypte du Caire. Le ministère égyptien des Antiquités inaugure une exposition temporaire montrant le résultat des fouilles d'une équipe d'archéologues franco-italienne sur le site de Tebtunis, dans la ville de Fayoum.

 

 

Etats-Unis. Le Texas restitue au Pérou la momie d’un bébé de 2000 ans d’origine aymara. Une momie péruvienne d’origine aymara (population native vivant dans la région de l’Altiplano) retournera là où elle a vu le jour, il y a 2 000 ans. Il s’agit de la dépouille d’un bébé mesurant 50 cm, le petit corps intégralement emmailloté dans des cordes (jusqu’à l’arrière du crâne) à l’exception de son visage laissé à l’air libre.

 

Lire la suite 0 commentaires

mar.

05

févr.

2019

Frémontiers, Velennes. Ferme Eolienne Du Blanc Mont. Diagnostic sur 2 ha. D. Kiefer (Inrap). 2018

 

A Frémontiers, à l'emplacement de l'éolienne E5, une occupation Bronze ancien/moyen est matérialisée par deux fossés parallèles dont un double large de 2 m et profond de 0,70 m. Ce dernier a livré un tesson du Bronze ancien-moyen et six éclats de silex.

 

 

A Velennes, à l'emplacement de l'éolienne E8, une occupation est matérialisée par un fossé, deux fosses et un trou de poteau. Des éclats de schiste chauffés, un éclat de silex taillé et quelques tessons attribuables au Néolithique moyen ou au Bronze ancien-moyen ont été recueillis. Source rapport de diagnostic.

 

0 commentaires

mar.

05

févr.

2019

Revue de presse : 5 février 2019

 

France

 

Nîmes : joli début du Musée de la Romanité. Jean-Paul Fournier, le maire de Nîmes, Franck Proust, son 1er adjoint, Daniel-Jean Valade, l’adjoint chargé de la Culture ont présenté le lundi 4 février, un premier bilan du Musée de la Romanité et ses perspectives pour l’année 2019.

 

Des archéologues lancent une cagnotte pour sauver deux statues du XIVe siècle. Découvertes en 2014 lors de fouilles autour de l'église Saint-Martin-du-Haut de Laives (Saône-et-Loire), deux statues remarquables du XIVe nécéssitent aujourd'hui d'être restaurées avant d'être montrées au public. Les archéologues de l'Inrap ont lancé une cagnotte pour soutenir ces opérations.

 

Algérie. Découverte d’ossements fossiles de trois animaux. Des restes fossiles d’animaux préhistoriques (dont un rhinocéros, un cheval et un bovidé de petite taille) ont été mis au jour, dernièrement dans la wilaya de Djelfa

 

Egypte. Grand Musée d'Egypte au Caire : grands travaux en attendant le masque d'or de Toutankhamon. Le Grand Musée d'Egypte émerge doucement du sable dans la banlieue du Caire. Il devrait accueillir ses premiers visiteurs d'ici deux ans. En attendant des milliers d'ouvriers s'activent sur le chantier pendant que des experts restaurent les trésors qui prendront place dans ce bâtiment à l'épreuve des cambriolages et des bombardements.

 

Maroc. Maroc : Des dolmens en plein Sahara ? De récentes recherches archéologiques ont permis la découverte de structures en pierre (dolmen) dans les provinces Sahariennes. Leur utilisation et datation permettent de mettre quelques points de lumière sur l’histoire et l’évolution d’une région encore peu explorée.

 

Mexique. Les 80 ans de l'INAH : un anniversaire en pointillés. L'Institut National d'Anthropologie et d'Histoire (INAH) fêtait le 3 février dernier ses 80 ans. Un âge pour le moins respectable puisque le CRNS est né la même année. Pourtant dans les deux institutions, la crise est bien présente et pour des raisons relativement semblables.

 

05022019.pdf
Document Adobe Acrobat 405.5 KB
0 commentaires

lun.

04

févr.

2019

Dancourt-Popincourt, L'Echelle-Saint-Aurin. Parc éolien des Tulipes. Diagnostic sur 3,4 ha. M. Friboulet (Inrap). 2018

 

A L’Echelle-Saint-Aurin, à l'emplacement de l'éolienne N4, le diagnostic a permis d'observer, outre un fossé et un probable chablis, une fosse rubéfiée quadrangulaire qui a livré quelques fragments de céramique protohistorique et des éclats de silex taillés. Il pourrait s’agir d’une fosse de torréfaction pour les céréales. A l'emplacement de l'éolienne S3, des vestiges du premier conflit mondial (ouvrages militaires, impacts de bombe, possibles engins de guerre) ont été relevés.

 

 

A Dancourt-Popincourt, trois éoliennes sont implantées en périphérie d'une villa repérée par R. Agache. A l'emplacement de l'éolienne S2, des tronçons de fossés ont livré quelques tessons de céramiques du Haut-Empire au niveau du décapage. A l'emplacement de l'éolienne S4, deux zones de limon (diamètre évalué à une dizaine de mètres) ont été relevées. La première est traversée par un empierrement superficiel d’une largeur maximum de 0,75 m. La seconde a une profondeur maximum de 1,55 m. Elles ont livré des fragments de tegulae, une dizaine de scories, un peu de faune et de la céramique du Ie siècle. A l'emplacement de l'éolienne S1 (sur Armancourt, en limite de commune), quelques tessons de la fin de La Tène/début de la période augustéenne ont été trouvés en surface à proximité de deux fossés. Sur ces trois éoliennes, des vestiges liés à la guerre 14-18 (impact de bombe, obus) ont été relevés. Source : rapport de diagnostic.

 

Lire la suite 0 commentaires

lun.

04

févr.

2019

Revue de presse : 4 février 2019

 

France

 

Une présence humaine confirmée dès le Paléolithique supérieur à Moussey, dans l’Aube. Les dernières fouilles de l’Inrap à Moussey (Aube) ont permis de dégager des fosses à usages multiples, ainsi que des objets lithiques confirmant une occupation humaine de ce site depuis le Paléolithique.

 

Les Prés Biard à Erquy, un site occupé depuis plus de 3000 ans. À Erquy, en Côtes-d’Armor, des archéologues de l’Inrap ont découvert trois tumuli et une foisonnante variété de vestiges datant de la fin de l’âge du Bronze jusqu’au haut Moyen Âge. La topographie très favorable du site, aux abords du plateau dominant la baie d’Erquy, expliquerait cette densité de vestiges et d’habitations.

 

Choisy-au-Bac : 3 800 objets découverts par les archéologues. Lors des fouilles préventives menées avant l’exploitation de la carrière du village, les spécialistes ont trouvé des habitats néolithiques et gaulois.

 

Carnac. Mégalithes : « Les montrer et les préserver ». Philippe Bélaval, président du Centre des monuments nationaux, était à Carnac ce lundi pour installer Olivier Agogué et Isabelle Sandret-Leclercq dans leurs nouvelles fonctions, respectivement d’administrateur et d’administratrice adjointe des sites mégalithiques bretons.

 

Chine. Des archéologues retrouvent la trace des premiers cochons domestiques. Des découvertes et des études archéologiques ont montré que la Chine était l'un des premiers lieux au monde où les cochons ont été domestiqués, il y a environ 9.000 ans.

 

Egypte

 

Découverte d'une tombe de l'époque pharaonique sous une maison près des pyramides de Gizeh. La police égyptienne a annoncé dimanche la découverte d'une tombe ancienne sous une maison située près des pyramides de Gizeh et appartenant à un homme qui a illégalement et secrètement creusé deux tranchées pour atteindre la sépulture.

 

Grand musée d'Égypte : un projet pharaonique. Le trésor de Toutankhamon reposera dans un nouveau musée en construction près des pyramides, dans la banlieue du Caire.

 

Russie. L’homme de Denisova fabriquait-il des bijoux? Une caverne d’Asie a révélé que l’homme de Denisova, un de nos plus proches cousins, avait occupé l’endroit pendant plus de 250 000 ans. Mais la particularité de cette longue datation réside dans le fait qu’on n’a guère plus d’os de Dénisoviens qu’avant.

 

04022019.pdf
Document Adobe Acrobat 2.7 MB
0 commentaires

dim.

03

févr.

2019

Revue de presse : 1-3 février 2019

 

France

 

Le musée Gallo-romain pour de nouvelles fouilles en 2020. C’est officiel : en 2019, le musée Gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal va se renouveler. Émilie Alonso, nouvelle directrice du musée Gallo-romain, veut exploiter davantage la dimension archéologique du site. Une exposition sur son histoire est prévue pour novembre.

 

Tous les chemins mènent au fonds d'histoire

 

romaine des Pyrénées de la bibliothèque de Saint-Bertrand-de-Comminges. Fondée il y a seulement une trentaine d'années, et riche de 11.500 ouvrages et revues spécialisées, la bibliothèque du musée archéologique de Saint-Bertrand-de-Comminges s'est constituée autour du thème de la vie à l'époque romaine, notamment dans les Pyrénées. 

 

 

Les objets antiques du Domaine de George Sand. Tanagras et vases grecs s’offrent au regard des visiteurs, qui s’avèrent souvent surpris de voir à Nohant de telles pièces. Claire Le Guillou retracera l’histoire de cette collection et présentera certains de ces vases grecs dimanche, lors d’une conférence.

 

Afrique du Sud. Des archéologues découvrent une « ville perdue ». « Grâce à la technologie LiDAR, nous pouvons combler un fossé historique énorme, en particulier pour l’Afrique du sud, car l’histoire précoloniale de l’Afrique australe n’a pas de traces écrites », a déclaré Fern Imbali Sixwanha, un doctorant qui fait partie de l’équipe de recherche qui étudie la ville de Kweneng.

 

Chine. Un bronze vieux de 3 000 ans est présenté au Musée national. Le Tigre Ying, une relique en bronze datant de plus de 3 mille ans, a fait ses débuts au Musée national de Chine à Beijing. Ceci survient environ 7 semaines après le retour du précieux objet au pays, après avoir été volé pendant les guerres de l'opium au 19e siècle.

 

 

 

Lire la suite 0 commentaires

sam.

02

févr.

2019

Embreville. Rue de la Résistance. Diagnostic sur 22625 m². A. Gapenne (Inrap). 2018

 

Un probable enclos de La Tène ancienne, se développant hors emprise, est matérialisé par deux fossés perpendiculaires. Un autre ensemble de fossés, traversant l’emprise du diagnostic du nord-ouest au sud-est, définit un probable réseau parcellaire du Haut-Empire. Il peut être en lien avec l’une ou l’autre des villae repérées. Leur largeur varie de 0,60 à 1,20 m et leur profondeur de 0,26 à 0,62 m. Source : rapport de diagnostic.

 

0 commentaires

jeu.

31

janv.

2019

Revue de presse : 31 janvier 2019

 

France

Essonne : dans la forêt, des hommes préhistoriques ont laissé leurs traces. Entre Nemours et Rambouillet, quelque 2 000 petites grottes en grès ont été gravées par des hommes préhistoriques. Un patrimoine unique que des chercheurs et des passionnés tentent d’étudier et de préserver.

Clermont-Ferrand : une statue monumentale de Jupiter au musée Bargoin. Le musée Bargoin a fait l’acquisition d’une pièce exceptionnelle « Jupiter et l'anguipède » qui va enrichir ses collections archéologiques. Avant sa restauration, le public pourra la découvrir gratuitement pendant quatre mois.

 

Une restauratrice au chevet du cercueil de Djedhor, la momie de Bourges. La momie du musée du Berry, à Bourges, passait en novembre dernier un scanner à la clinique de Saint-Doulchard. Au tour de son cercueil de se retrouver entre des mains expertes.

 

Equateur. Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe. Cette dépouille possiblement d'un moine franciscain, qui s'est momifiée naturellement portait les stigmates de cette maladie inflammatoire des articulations.

 

Italie. Lascaux 3 : après Naples, la tentation de Venise. Si le succès est au rendez-vous, le fac-similé de la grotte de Lascaux pourrait bien voir son séjour en Italie se prolonger de quelques mois. Le patron du Département espère en effet convaincre la Ville de Venise d’accueillir à son tour Lascaux 3, qui va s’installer sur le site du stade olympique  de Munich en Allemagne entre avril et septembre.

 

Lire la suite 0 commentaires

mer.

30

janv.

2019

Amiens. 7-11 Place du Maréchal Foch, sur 1071 m². J. Millereux-Le Béchennec (SAAM). 2018

L'unique tranchée ouverte pour ce diagnostic a permis de mettre au jour, sous 2,70 m de remblais modernes et contemporains, des structures romaines : un fossé et plusieurs grandes fosses d’extraction du limon. Cette zone de carrières a servi de dépotoir, comme en attestent les rejets d’ossements animaux et céramiques datés des IIe-IIIe s. ainsi que des fragments d'enduits peints et deux objets en bronze (cure-oreille et fragment de miroir). Deux fosses ont été re­coupées par des structures médiévales/modernes (fosse et mur) et une par une cave contemporaine. Source : rapport de diagnostic.

 

0 commentaires

mer.

30

janv.

2019

Revue de presse : 30 janvier 2019

 

France

 

De la Préhistoire à l’Ancien Régime : découverte d’une succession d’habitats en Seine-et-Marne. À Montereau-sur-le-Jard, les archéologues de l’Inrap ont découvert des vestiges d’habitations remontant jusqu’à la Préhistoire, ainsi que les traces d’un important hameau médiéval et d'une seigneurie, actifs du VIe siècle à l’Ancien Régime.

 

Près-Briard à Erquy. 3 000 ans d’histoire. En trois mois, les fouilles effectuées à Erquy par les archéologues ont permis de mettre à jour deux sites remontant à l’âge de Bronze et de Fer. Ce mercredi 30 janvier, la responsable scientifique de l’opération dressait les premiers résultats.

 

Dijon : médailles, enseignes de pèlerinages…. quel bilan pour les fouilles sur l’ancien site de l’hôpital général ? Vaisselle, poterie, médailles… de très nombreux objets étaient enfouis dans la terre, sur le site de l’ancien hôpital général de Dijon. Pendant deux ans, les archéologues de l’Inrap ont fouillé le site pour retrouver le maximum d'objets. Les quelques millions de fragments sont désormais rangés dans des centaines de caisses.

 

 

Auxerre : que cache le cœur des Cordeliers, ausculté par une équipe d'archéologues ? L’objectif est de comprendre comment a vécu cette place auxerroise depuis qu’elle est occupée et documenter ces occupations.

 

Histoire du vin en Gaule : révision générale ! Non, la vigne n’est pas arrivée en Europe de l'Ouest avec les Grecs. Actualisation des connaissances avec Mathieu Poux, professeur d’archéologie à l’Université de Lyon.

 

Canada. Un site archéologique ouvert pour la première fois en hiver à Québec. Pour la première fois, le lieu historique national des Forts-et-Châteaux-Saint-Louis, sous la terrasse Dufferin, ouvrira ses portes au public durant l'hiver.

 

Suisse. Site de La Tène: quoi de neuf? Guillaume Reich, docteur en archéologie, de l’Université de Strasbourg et de Neuchâtel, évoque le site archéologique de La Tène sur les rives du lac de Neuchâtel.

 

Vietnam. Les objets d’épaves s’exposent à Quang Ngai. Près de 200 objets provenant d’épaves de navires dans les eaux vietnamiennes sont exposés lors d’une exposition ouverte mardi 29 janvier dans la province côtière centrale de Quang Ngai.

 

Lire la suite 0 commentaires

mar.

29

janv.

2019

Revue de presse : 29 janvier 2019

 

France

 

Lillebonne : une sépulture gallo-romaine découverte. Durant l'été 2018, une sépulture a été découverte. Des fouilles archéologiques ont permis de découvrir des urnes, des vases, des statuettes, une bague et différents éléments de décor.

 

Pourquoi procède-t-on à des fouilles archéologiques ? Trois archéologues, aidée d'une tracto-pelle, sondent le sous-sol de la place des Cordeliers, à Auxerre, depuis ce lundi et pendant deux semaines. On appelle cela un diagnostic. Une première étape avant, éventuellement, des fouilles archéologiques.

 

Lire la suite 0 commentaires

lun.

28

janv.

2019

Roye. Diagnostic sur 20,3 ha. N. Soupart (Inrap) 2018.

 

Trois secteurs différents ont livré des vestiges archéologiques.

 

 

 

1. Dans le plus densément occupé, se trouve les vestiges de plusieurs occupations successives.

 

Un enclos funéraire de l’âge du Bronze est limité par un fossé circulaire en U d’une largeur de 0,90 m et d’un diamètre extérieur d’environ 16 m. Une occupation du Bronze final-premier âge du Fer n’est appréhendée que par quelques tessons résiduels recueillis dans une fosse postérieure.

 

Une occupation de La Tène ancienne est matérialisée par quelques tessons recueillis dans des structures mal définies (fosses ou chablis ?) réparties irrégulièrement sur la moitié sud de l’emprise.

 

Des fossés de parcellaire sont datés de la Protohistoire récente. Un ensemble de trous de poteaux correspond probablement à deux bâtiments quadrangulaires disposés le long d'un fossé ainsi qu’à une palissade. Une sépulture à incinération double de La Tène D1 renfermait les restes osseux de deux individus (immature dans une en urne et adulte dans contenant périssable ). Outre l'urne, elle a livré 5 vases, du mobilier en fer (forces, fibule, pince à épiler en fer, rasoir, serpette) et des offrandes de faune.

 

La période romaine est structurée par une voie secondaire traversant l’emprise du nord-est au sud-ouest. Elle devait probablement desservir la voie romaine Amiens-Noyon. Large de 9 m, ayant encore conservé son damage en craie par endroits, elle est bordée de fossés de drainage conservés sur 1,30 m de profondeur. Plusieurs fossés de parcellaires sont alignés sur ce chemin. Un enclos quadrangulaire et un puits appartiennent également à cette période.

 

 

2. Au sud-est, une occupation du Bronze final-premier âge du Fer est appréhendé par quelques tessons résiduels recueillis dans le comblement d'un fossé postérieur. Une occupation de La Tène ancienne est matérialisée par quelques tessons recueillis dans un fossé curviligne recoupé par un fossé laténien. Enfin, une tranchée de la Grande Guerre a été mise au jour.

 

 

 

3. Localisée au nord, une petite unité domestique (Protohistoire ancienne?) est matérialisée, sur 47 m², par une série de huit poteaux et un silo.

 

Lire la suite 0 commentaires

lun.

28

janv.

2019

Revue de presse : 26-28 janvier 2019

 

France

 

Lunel : mise au jour d'une nécropole au Dardaillon. Si au Nord du site, ce sont surtout des traces de culture qui ont été découvertes, plus au Sud c’est un ensemble funéraire dont la datation a été estimée autour de la fin du IIIe-début du IVe s. qui a été mise au jour.

 

« Rennes, les vies d’une ville », une exposition qui vous fait voyager dans le temps. Au Musée de Bretagne, l’exposition « Rennes, les vies d’une ville » revient sur 2 000 ans d’histoire. Une rétrospective réalisée par les archéologues ayant travaillé sur les fouilles du Couvent des Jacobins.

 

Angleterre. A Londres, des archéologues découvrent la dépouille de l'explorateur qui a mis l'Australie sur la carte. Les restes du premier navigateur et explorateur britannique à faire le tour du continent australien et à populariser le nom du pays ont été découverts près d'une des gares londoniennes les plus fréquentées.

 

Egypte

 

Des archéologues découvrent les vestiges d’une cave à vin et d’un pressoir. Des amphores, pots utilisés pour le transport du vin, ont été découvertes. De plus, les fouilles ont permis de découvrir les fragments d’un mur de briques comportant des blocs de calcaire, propices à la viticulture.

 

Le textile, témoin des premières années chrétiennes. Des textiles coptes, dont certains datent du début du millénaire, sont exposés au Musée du textile, dans Le Caire fatimide. Provenant des tombes d’Al-Bagawat, ils retracent les débuts de l’art copte.

 

« Redécouvrir les morts », une exposition insolite. Pour la première fois, des crânes et des ossements font l’objet d’une exposition au Musée du Caire, jusqu’à fin janvier. Comprendre l’histoire à travers leur étude, tel est le travail des bio-archéologues.

 

Tchad. Un nouveau site de la civilisation sao découvert par les archéologues? Située sur le lieu de construction de la nouvelle basilique de Ndjamena, cette découverte s'ajouterait, si cela se confirme, à près de 700 autres sites saos déjà répertoriés dans tout le pays. Elle pourrait avoir près de 1 500 ans.

 

28012019.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB
0 commentaires

dim.

27

janv.

2019

Péronne. Diagnostic archéologique localisé dans l’ilot urbain circonscrit par la Place Audinot, la rue G. Clemenceau et le rue des Juifs (2239 m²). R. Fronty (I

 

La zone diagnostiquée est située à la limite septentrionale du centre-ville historique de la cité à proximité du tracé des enceintes urbaines fortifiées édifiées entre le XIIIᵉ et le XVIIᵉ siècle. Deux sondages ont permis de repérer des vestiges archéologiques en relation avec les anciens aménagements réalisés sur une période allant du XVIᵉ au XXᵉ siècle.

 

Un premier sondage a mis en évidence, sur au moins 2,50 m d’épaisseur, plusieurs phases d’occupation attribuables principalement à la période moderne (XVIᵉ-XVIIᵉ siècles). Elles sont matérialisées par des fondations maçonnées en moellons de calcaire et parfois de grès en élévation sur quelques assises, des caves et des niveaux de circulation et de remblaiement. Ces vestiges appartiennent à un ou plusieurs édifices se superposant ou accolés. La faible quantité de mobilier archéologique recueilli ne permet pas d’assurer une chronologie fine. A la fin de la période moderne, le secteur est remblayé et nivelé. Un mur de soutènement est édifié afin de créer une terrasse. Source : rapport de diagnostic.

 

Un second sondage a permis d’étudier un tronçon du mur d’escarpe du rempart bastionné (importante substruction maçonnée en partie récupérée construite de moellons de calcaire et de craie associés à des briques), les phases de remblaiement des fossés défensifs et le rehaussement et nivellement des terrains (actuelle rue G. Clemenceau) à la fin du XIXᵉ et au début du XXᵉ siècle.

0 commentaires

sam.

26

janv.

2019

Revue de presse : 24-25 janvier 2019

 

France

 

Archéologie : De la bibliothèque de Bastia à Mariana. Pierre Fallou, archéologue, présentait mercredi soir à la bibliothèque Tommaso Prela à Bastia, une intéressante conférence intitulée : « Mariana de Sénèque à Mérimée » : « Un site archéologique sous la plume des commentateurs de la Corse ».

 

Un projet de Maison de la paléoanthropologie. La scénographie de ce site placerait le visiteur dans l'environnement des hommes préhistoriques de – 12 000 ans à – 130 000 ans avant notre ère : les paysages, la végétation, la faune, le climat, les scènes de la vie courante. La lionne des cavernes a été découverte à Souillac, lors des travaux de réalisation de l'A20.

 

La petite histoire: nos ancêtres déjà fans de BD. Paléobulles. Les hommes préhistoriques charentais auraient-ils eu le goût de la bande dessinée? Oui, à n’en pas douter! La magnifique frise sculptée du Roc de Sers ne saurait nous donner tort.

 

Plus de 500 objets datant de la Préhistoire au cœur d’une exposition exceptionnelle à Caraman. Galets taillés primitifs d’Homo habilis, outils ou créations artistiques ayant traversé les millénaires et autres séries lithiques… Durant quatre jours, plus de 500 objets ou vestiges datant de la Préhistoire sont présentés dans le cadre de cette exposition intitulée « La Préhistoire de l’art – D’homo habilis à homo sapiens ».

 

Découvrez Samarobriva via votre smartphone. A la demande de la Ville, une start up amiénoise a lancé dans quelques jours l'application "Amiens Gallo Romain". Via votre smartphone, vous pourrez découvrir 5 lieux emblématiques de l'occupation romaine dans la ville il y a 2000 ans. Une immersion technologique et archéologique étonnante...

 

 

Allemagne. Stadelmann n’est plus ...   L’égyptologue allemand Rainer Stadelmann vient de disparaître, à l’âge de 85 ans. Hommage à une grande figure de l’égyptologie.

 

Angleterre. La dépouille du découvreur de l'Australie retrouvée près de la gare d'Euston, à Londres. Sur le chantier du projet géant de ligne ferroviaire à grande vitesse HS2, des archéologues ont exhumé les restes du capitaine Matthew Flinders (1774-1814). Navigateur et cartographe, il écrivit un livre majeur pour la science géographique, A voyage to Terra australis.

 

Egypte. Les tombes de Dakhla, témoins de l’art romain. Deux tombes ont été découvertes dans l'oasis de Dakhla, à 370 km à l’ouest de la Vallée du Nil. Leur architecture et leurs dessins colorés indiquent qu’elles ont été construites à l’époque romaine.

 

Italie. Le trésor caché des princes Torlonia. C'est au coeur de Rome que se camoufle la plus importante collection d'antiques au monde amassée depuis plusieurs siècles par la famille Torlonia. Elle s'apprête à revoir le jour, sur fond de querelle familiale.

 

Sénégal. Protection du patrimoine subaquatique : Dakar va ratifier la convention 2001 de l’UNESCO dans "les meilleurs délais". Le Sénégal qui dispose de 700 km de côtes compte dans son arsenal juridique, la loi 1971-12 pour la protection du patrimoine archéologique, qui fixe le régime des monuments historiques et celui des fouilles et découvertes. Mais "cette loi ne fait pas mention des vestiges immergés’’.

 

Suisse. Des secrets de l’âge du fer dormaient sous la terre à Onnen. Une étude archéologique importante révèle le quotidien méconnu des habitants du plateau suisse, entre les lacustres et la Tène.

 

Lire la suite 0 commentaires

mer.

23

janv.

2019

Rivery. Rue Robert Petit Diagnostic D. Kiefer (Inrap) sur 2669 m² (2018)

 

Une seule fosse, profonde de 0,5 m a été mise au jour, enfouie sous une couche de remblais contemporains épaisse de 2,5 m. Son comblement a livré de la faune ainsi qu’un fragment de tuile gallo-romaine peinte.

 

0 commentaires

mer.

23

janv.

2019

Revue de presse : 23 janvier 2019

 

France

Archéologie médiévale et moderne au pied de la cathédrale de Rouen. Les archéologues de l’Inrap fouillent le parvis sud de la cathédrale Notre-Dame de Rouen et mettent au jour le plan parcellaire et les vestiges d’un quartier d’habitation médiéval et moderne détruit par les bombardements anglais et américains lors de la Seconde Guerre mondiale.

Sous les pavés de Compiègne, la place du Change livre ses secrets. Avant que les grands travaux de la fontaine ne démarrent, des archéologues ont mis au jour les vestiges d’une cave voûtée appartenant à une maison du XVIe siècle.

Claire Iselin aux commandes de Lyon l'antique. Claire Iselin a pris ses fonctions de directrice de Lugdunum-Musée et théâtres romains le 2 janvier dernier. Elle a été intrônisée la semaine dernière par David Kimelfeld lors de la cérémonie des voeux à la presse de la Métropole de Lyon.

NÎMES Le Musée de la romanité programme son début d’année. Pas encore un an mais déjà très mûr pour son âge, le Musée de la romanité n'a pas traîné pour trouver son rythme de croisière.

Nouvelle-Calédonie. L’exposition sur le Lapita fait étape à Koné. Jusqu’au 26 février, le centre culturel de Pomémie met en valeur l’exposition Lapita sur le premier peuplement en Nouvelle-Calédonie. En plus des panneaux, des pièces anciennes et des objets d’art accompagnent cette exposition.

Iran. Ces recherches archéologiques révèleraient que les Perses reconnaissaient 3 genres il y a 3 000 ans. L’humanité reconnaît 2 genres bien distincts: le masculin et le féminin. Mais il pourrait en reconnaître d’autres, et ce depuis des temps reculés. C’est ce que tente de démontrer une étude encore non-publiée menée sur la civilisation perse et qui reconnaîtrait l’existence d’au moins 3 genres.

23012019.pdf
Document Adobe Acrobat 2.2 MB
0 commentaires

mar.

22

janv.

2019

Amiens. 15-17 rue du Commandant Défontaine. Diagnostic D. Gemehl 2018 sur 833 m² (Inrap)

 

Le secteur diagnostiqué est localisé au coeur du quartier dit faubourg de de la Hotoie. Des vestiges archéologiques ont été observés jusqu'à plus de 4 m de profondeur.

 

La période gallo-romaine (du Ier au IIIe s.) est matérialisée par un ensemble des fosses d'extraction de limon. Leur densité et leur échelonnement chronologique indiquent une activité de carrière pérenne et soutenue, dont l'étendue déborde en dehors du diagnostic.

 

La période du Bas Moyen Age (XIVe-XVe s.) est peut-être marquée par des fosses. Il n'est pas exclu que des traces de constructions largement détruites correspondent à cette époque.

 

La période moderne (XVIe s. probable, et XVIIe-XVIIIe s.) est représentée par des fosses et des latrines.

 

A la période contemporaine appartiennent des restes de bâti (bâtiments, murs de parcelle, caves…) dont l'organisation est en relativement bonne corrélation avec les plans des cadastres du XIXe s, notamment celui de 1853. Source : rapport de diagnostic.

 

 

 

0 commentaires

mar.

22

janv.

2019

Revue de presse : 21-22 janvier 2019

 

France

 

Pen er Prat. Une visite du site de fouilles. Depuis le 19 novembre, une équipe d’archéologues de l’Inrap fouille un habitat gaulois. Les empreintes de nombreux trous de poteaux ont été repérées qui constituaient autrefois l’ossature de bâtiments résidentiels ou à vocation artisanale.

 

Des trésors funéraires gallo-romains mis à jour à Lillebonne. Des vases, des statuettes de divinité, une bague avec un décor céleste… Des vestiges de la cité antique Juliobona, enterrés depuis 1800 ans, viennent d'être découverts à Lillebonne. Ils proviennent de trois urnes funéraires.

 

Préhistoire : pourquoi il y a plus de rhinocéros laineux à la Grotte Chauvet qu'à Lascaux ? S’il y a moins de Rhinocéros sur les parois de Lascaux, c’est peut-être parce qu’il y avait moins de rhinocéros dans l’environnement des artistes. Mais surtout, les rhinocéros laineux étaient plus présents dans la mythologie des hommes du paléolithique supérieur.

 

Avignon : un parcours interactif et multisensoriel sur l'art des cavernes. C'est un parcours interactif et multisensoriel sur le thème de la préhistoire qui est proposé à salle Benoît-XII, destiné à tout public dès trois ans.  Artesens a sélectionné des oeuvres issues de sites majeurs de grottes préhistoriques en France, et plus largement en Europe.

 

Prima Vera mobilisé pour la romanité. Sous l’impulsion de Didier Riesen, Prima Vera s’est mobilisée, avec l’association L’Uzège, pour que les mosaïques romaines mises au jour en 2017 reviennent à Uzès sur le lieu de leur découverte. Suite à cette mobilisation, la région Occitanie a créé un comité de pilotage afin d’étudier, avec toutes les parties, les pistes quant à leur réimplantation à Uzès.

 

Algérie. Un journaliste scientifique français : «L’Algérie est bien le berceau de l’Humanité». Les « arguments » du journaliste du magazine français Le Point ayant remis en cause la découverte de l’équipe de Mohamed Sahnoun à Ain-Boucherit, dans la wilaya de Sétif, de vestiges préhistoriques faisant de l’Algérie « le berceau de l’Humanité », ont été battus en brèche par un autre journaliste scientifique français.

 

Argentine. La dépouille d’une femme de la noblesse inca retrouvée par les archéologues. Les restes étaient enfouis à 30 centimètres de la surface du sol, dans une position de génuflexion. eEle a été enterrée avec, entre autres, différentes pièces de céramique, colliers, plaques de métal, os d’animaux, deux mortiers avec des incrustations de minerai de cuivre et hématite.

 

Ecosse. Un cercle de pierre daté d'il y a 3500 ans créé de toute pièce par un fermier dans les années 90. Après sa découverte il y a quelques semaines en Écosse, un fascinant cercle de pierre daté de plus de trois millénaires s’est finalement révélé n’être âgé… que d’une trentaine d’années ! Une déconvenue pour les archéologues, qui tiennent malgré tout à relativiser la situation.

 

Tunisie. Découverte de nouveaux sites archéologiques à Médenine, Tataouine et Gafsa. Il s’agit d’aqueducs romains dans la zone de Tbarekt de la délégation de Sidi Makhlouf, trois grands bassins romains, à Médenine, deux forteresses romaines à Gafsa ainsi qu’une partie de lime romain à l’Oasis de Chenini à Tataouine.

 

22012019.pdf
Document Adobe Acrobat 1.3 MB
0 commentaires

dim.

20

janv.

2019

Amiens « 50, chaussée Jules Ferry », diagnostic D. Gemehl, 2018, sur 250 m²

 

Ce diagnostic a été réalisé dans l'enceinte de l'établissement scolaire Saint-Acheul/Saint-Riquier, à l'angle extérieur sud-ouest du cloître disparu de l'ancienne abbaye Saint-Acheul.

 

Si cette abbaye a été érigée au XIe siècle, nous ne savons rien de ses premiers états, ni des églises originelles, ni de la façon dont elle a traversé le Moyen Âge et ses troubles répétés. Les bâtiments les plus anciens qui subsistent actuellement ne sont pas antérieurs au XVIIIe siècle. Au XIXe s., à l'occasion de divers travaux, des vestiges de différentes époques ont été vus à faible profondeur (un sol en dalle de terre cuite du cloître à 0,50 m par exemple).

 

Il semble que l'emprise du diagnostic se situe en bordure de la grande cour aménagée entre le chemin qui traversait l'abbaye et le cloître (dont l'aile occidentale est dédiée aux services communs), donc dans les espaces domestiques ou liés à la ferme de l'abbaye, mais aucun élément précis concernant ces parties ne nous est livré par la documentation.

 

La séquence archéologique reconnue est essentiellement composée de remblais dans lesquels sont détectés des restes de bâti répartis en une dizaine de phases de constructions et travaux, échelonnées entre le XVIe et le XXe siècle. Les sols et niveaux d'occupation correspondant sont presque toujours absents, détruits par les reconstructions

 

et nivellements répétés. Un premier groupe de maçonneries découvertes, qui se corrèle bien avec le plan cadastral de 1813, correspond à un bâtiment abbatial pré révolutionnaire, dont seule la façade était conservée en 1852 mais transformée en simple mur de clôture. Un deuxième groupe est à rattacher à des constructions et travaux des XVI-XVIIe siècles, de qualité douteuse (fondations faibles, matériaux hétéroclites, mise en œuvre sans soin, absence de mortier…). Aucun indice ne permet d'appréhender sa destination. Son organisation (plan et orientation) n'est pas reprise par les installations postérieures.

 

Bien qu'incomplets, ces vestiges ne sont pas sans intérêt au regard de notre totale méconnaissance archéologique du complexe abbatial, toutes périodes confondues.

 

0 commentaires

dim.

20

janv.

2019

Revue de presse : 19-20 janvier 2019

 

France

 

Au pied de la cathédrale de Rouen, des fouilles archéologiques exhument l’histoire. Dans le cadre des travaux d'aménagement du parvis de la cathédrale de Rouen, des fouilles archéologiques sont en cours depuis lundi 14 janvier 2019. Avec de belles trouvailles.

 

La place du Change raconte plus de mille ans de vie compiégnoise. Des fouilles archéologiques se déroulent actuellement place du Change et ramènent au jour des traces d’un très ancien passé. Retour sur une histoire qui remonte au Moyen Âge.

 

Audun-le-Tiche : le futur musée en cinq questions. Six ans de négociations et voilà qu’enfin, les travaux de transformation de l’ancien temple protestant d’Audun-le-Tiche en musée s’apprêtent à commencer.

 

Amiens : une application pour une plongée au temps des Romains. La start-up Octus vient de mettre au point une application afin de découvrir en réalité virtuelle cinq lieux emblématiques de l’époque gallo romaine.

 

Carpentras : le "chasseur de trésors" vendait les biens sur le web. Le tribunal a condamné le jeune homme à 6 mois de prison avec sursis et une amende de 600 €. La totalité des pièces encore en sa possession seront confisquées et remises à la Drac.

 

Arabie Saoudite. De nouvelles découvertes réalisées dans l'ancien port d'Al Serrian en Mer Rouge. Une équipe archéologique conjointe de Chine et d'Arabie Saoudite poursuivent leurs fouilles sous-marines dans l'antique port d'Al Serrian, un important port de commerce et de pélerinage connectant l'est et l'ouest. Le second cycle de fouilles s'est révélé fructueux.

 

 

Algérie. Le mystère des "pyramides" de Frenda. Vieilles pour certaines de plus de seize siècles, les djeddars de Frenda, treize "pyramides" érigées sur deux collines voisines, gardent de nombreux secrets. Seule certitude : ces édifices de pierre à base carrée et élévation pyramidale à degrés, construits entre le IVe et le VIIe siècle, uniques en Algérie comme au Maghreb, étaient des monuments funéraires.

 

Belgique. "Inca Dress Code" - Rencontre avec Serge Lemaître, commissaire de l'exposition. Cette exposition donnera la possibilité d’admirer la magnificence de certains textiles, la qualité de l’orfèvrerie et la beauté de la plumasserie du passé précolombien. Ce sera aussi l’occasion de découvrir la maîtrise de l’art du tissage, la sophistication de certains motifs, les couleurs très diversifiées et éclatantes encore aujourd’hui de ces fibres et plumes.

 

Lire la suite 0 commentaires

ven.

18

janv.

2019

Revue de presse : 17-18 janvier 2019

 

France

 

Poursuite des fouilles rue Fitz James. Les archéologues de l' Inrap ( Institut National de Recherches Archéologiques Préventives) sont présents en permanence sur le chantier de la place de la République à Limoges et ils fouillent au fur et à mesure de son avancée. Actuellement, rue Fitz James, ils mettent en évidence de nouvelles structures du XIV et XVe siècle, comme silos à grains, fours....

 

 

Un squelette humain découvert à Laval. Un squelette humain a été retrouvé ce mercredi à Laval dans le cadre de fouilles archéologiques menées au niveau de la place Saint-Tugal, où se dressait un cloître au Moyen-Âge.

 

Lire la suite 0 commentaires

mer.

16

janv.

2019

Revue de presse : 15-16 janvier 2019

 

France

 

Découvrez le résultat des fouilles sur l'ancien site de l'Hôpital général de Dijon. Les archéologues de l'Inrap ont mis au jour les premières traces de construction de l'Hôpital Général. Ce site a été en activité pendant plus de huit siècles.

Cure de jouvence pour le théâtre antique de Vienne en Isère. A la fois monument classé et salle de concert, cet édifice bâti sous l'empire romain fait l'objet d'un chantier hors normes. 

 

 

 

Audun-le-Tiche : le projet de musée d’archéologie avance. Six ans de négociations et voilà qu’enfin, les travaux de transformation de l’ancien temple protestant d’Audun-le-Tiche en musée s’apprêtent à commencer. On fait le point.

 

Angleterre. Les “devoirs” écrits d’un écolier égyptien retrouvés gravés sur une ancienne tablette vieille de 1 800 ans. Les devoirs écrits d’un écolier de l’Égypte ancienne, datés d’environ 1 800 ans, et depuis conservés sur une tablette de cire, seront présentés lors d’une exposition de la British Library, qui se tiendra du 26 avril au 27 août prochain.

 

Chili. Trois Belges suspectés d’avoir endommagé un site protégé sont obligés de rester au Chili. Trois Belges soupçonnés d’avoir endommagé le site protégé du Géant de Tarapaca, au Chili, ont reçu l’ordre de ne pas quitter le territoire durant 30 jours.

 

Guatemala. Une ancienne "tombe" maya révèle ses secrets. Dans l'ancienne cité maya de Nakum, les archéologues ont fait une découverte étonnante. Ce qu'ils avaient de prime abord interprété comme une tombe s'est révélé être un antique bain de vapeur, probablement utilisé pour des rituels. Mis au jour dans un état de conservation exceptionnel, il offre aux experts un regard précieux sur le passé.

 

Inde. Un artéfact datant du XIIIe siècle retrouvé. Une dalle de pierre datant du XIIIe siècle a été retrouvée au sud-est de l’Inde. Des archéologues considèrent que la découverte appartient à la période de la dynastie Kâkâtiya et fait partie du patrimoine archéologique

 

Jordanie. Les humains préhistoriques chassaient mieux grâce aux chiens. Les humains d'il y a 11 500 ans auraient modifié leurs techniques de chasse grâce à leurs alliés canins. Une étude anglo-danoise révèle que les chiens auraient aidé des populations de l'actuelle Jordanie à capturer le lièvre et d'autres gibiers.

 

Maroc. Plusieurs sites archéologiques visés par une convention de restauration et de valorisation. Le ministère de la Culture et de la communication (département de la culture) a annoncé avoir entamé la mise en œuvre d'une convention de financement de projets de sauvegarde du patrimoine archéologique à travers la restauration et la valorisation des sites archéologiques de Lixus, Volubilis, Zilil et Chellah pour un montant de 2 millions d'euros.

 

Pérou. Nouvelle découverte d’enfants sacrifiés sous la période Chimú. Les archéologues viennent de révéler les corps de 132 enfants et de 260 lamas sacrifiés sous le règne de la civilisation précolombienne Chimú sur la zone de fouilles de Pampa La Cruz, ce après huit années de travail sur cette zone.

 

Lire la suite 0 commentaires

lun.

14

janv.

2019

Revue de presse : 13-14 janvier 2019

 

France. Une découverte archéologique majeure au large des côtes bretonnes. A la recherche des épaves de La Cordelière et du Régent au large de Brest, les archéologues bretons ont découvert l'épave d'un navire encore plus ancien... datant de la fin du Moyen-âge.

 

Algérie. Les « pyramides » de Frenda gardent de nombreux mystères. Vieilles pour certaines de plus de 16 siècles, les djeddars de Frenda, 13 « pyramides » érigées sur deux collines voisines dans le nord de l'Algérie, gardent de nombreux secrets pour les chercheurs.  Seules certitudes : ces 13 édifices de pierre à base carrée et élévation pyramidale à degrés étaient des monuments funéraires et ont été construits entre le 4e et le 7e siècle près de Tiaret.

 

Angleterre

 

Suffolk (GB) Découverte de dix-sept squelettes décapités. Sur les 52 corps inhumés près de Bury St Edmunds, dans le Sussex (GB), 17 étaient décapités et la tête avait été posée entre les jambes ou les pieds. De plus, quatre de ces têtes n'appartenaient pas au corps à côté duquel elles se trouvaient. 60% des tombes retrouvées sur ce site, datant du IVe siècle, étaient inhabituelles.

 

Une maison à glace découverte sous une rue de Londres. Les archéologues ont ainsi découvert un lien avec l'ancien commerce de glace de la capitale avec la redécouverte, sous l’une des adresses les plus prestigieuses de Londres, d’un immense dépôt à glace du XVIIIe siècle, dont l’existence avait été presque entièrement oubliée.

 

Chine. Un crâne humain de plus de 10.000 ans retrouvé. Des fouilles à la frontière de la Chine, de la Mongolie et de la Russie ont été réalisé par des archéologues, qui ont découvert un crâne humain vieux de plus de 10.000 ans. Ce crâne, appartenant à un homme, a été mis au jour par des archéologues au nord de la Chine, près de la ville de Manzhouli.

 

République Tchèque. Découverte d’un puits vieux de 7 000 ans. Les travaux de construction de deux tronçons de l’autoroute D35 qui doit relier les villes de Hradec Králové et d’Olomouc, ont donné lieu à de nombreuses découvertes archéologiques dans la région de Pardubice, en Bohême de l’Est. Les historiens ont récemment présenté au public ces vestiges, parmi lesquels notamment un puits en bois vieux de 7 000 ans.

 

14012019.pdf
Document Adobe Acrobat 1.5 MB
0 commentaires

dim.

13

janv.

2019

Amiens. Rue Edmond Fontaine. Diagnostic R. Jonvel 2018 (S.A.A.M.)

 

Une première tranchée a directement révélé sous la grave de l’enrobé le plan d’une ancienne maison individuelle en briques comportant deux caves et une citerne, l’ensemble s’appuyant sur la reprise en briques de la rive gauche du bras de l’Hôtel-Dieu, datable du XIXe-XXe siècle. Les investigations n’ont pas été au-delà du sol des caves, pavée pour l’une et cimentée pour l’autre.

 

Une seconde tranchée, de part et d’autre du canal, a révélé sur la rive gauche des remblais limono-tourbeux non perturbés d’une forte épaisseur. Ces remblais organiques s’établissent entre le Ier- IIIe et le IXe-Xe s. Ils confirment un hiatus dans l’occupation humaine souligné par des précédents diagnostics. La rive droite, quant à elle, est occupée par une habitation comportant deux phases de caves, celle en pierre de taille pouvant remonter à un édifice du XVIIe-XVIIIe s. La qualité de cette première cave est peut-être liée à sa position topographique. A une dizaine de mètres plus à l’ouest et parallèle à celle-ci, un puissant mur appareillé en grès sur sa face ouest laisserait penser à la présence d’un ancien canal se branchant perpendiculairement au bras de l’Hôtel-Dieu. Cet indice confirmerait le plan de 1542 qui comporte dans ce secteur un petit canal perpendiculaire aux bras de l’Hôtel-Dieu et des Minimes.

 

Le bras de l’Hôtel Dieu a été sondé en trois endroits différents. L’arrivée rapide de l’eau a empêché toute observation fine du comblement médiéval scellé par un graviers crayeux, témoin du dernier état de fonctionnement. Sous ce niveau, les remblais observés dans le godet, laissent apparaître des séquences stratifiées alternant niveaux tourbeux et limoneux bien différents des zones sondées hors canal. Le niveau le plus bas atteint comportait une pièce de charpente cloutée et ouvragée datée au radiocarbone de 50-70 de notre ère. Ainsi ce bras de l’Hôtel-Dieu, avec la prudence qu’impose toute découverte d’objet en contexte ouvert, pourrait avoir une origine antique

 

Source rapport de diagnostic

 

0 commentaires

sam.

12

janv.

2019

Revue de presse : 10-12 janvier 2019

 

France

 

Archéologie en mer: sur la piste de la Cordelière et du Regent, l'énigme de "Sud Minou 1". Une troisième épave, baptisée "Sud Minou 1", s'est invitée dans la campagne de fouilles sous-marines menées depuis 2018 au large de Brest pour rechercher la Cordelière et le Régent, deux des plus gros navires de l'époque, coulés dans une bataille navale au XVIe siècle.

 

Montgeron rend hommage à son égyptologue de renom. La médiathèque accueille une exposition exceptionnelle tirée des archives personnelles d’Etienne Drioton, l’un des plus brillants égyptologues de son temps, décédé en 1961 à Montgeron.

 

Le Trésor de Toutankhamon se déplace à Paris. Le trésor de Toutankhamon qui ces derniers mois a «séjourné» aux États-Unis sera transporté cette semaine à Paris. La grande tournée mondiale du patrimoine égyptien durera cinq ans puis le trésor regagnera sa patrie où il sera exposé dans son nouvel écrin, le Grand Musée du Caire.

 

Allemagne. Les restes d'une religieuse du Moyen Âge incrustés de pigments révèlent une vérité surprenante. Des archéologues ont décelé, dans la bouche d’une religieuse inhumée en Allemagne aux alentours de l’an 1000, de minuscules pigments bleus. Une preuve inédite et inattendue de l’implication des femmes dans des arts que l’on pensait a priori exclusivement masculins : la copie et l’enlumine.

 

Egypte. Ramsès II retrouve ses têtes perdues. Deux têtes appartenant à des statues colos­sales du roi Ramsès II dans le temple de Louqsor ont été déposées la semaine dernière à leur emplacement d’origine. Celles-ci étaient situées depuis leurs découvertes au XXe siècle dans le parterre de la grande cour de Ramsès II.

 

Tunisie. Des stèles détériorées dans la forêt de Ben Arous. Ces stèles appartiendraient au sanctuaire romain de Saturne et auraient été déplacées par des travaux entrepris à Ben Arous.

 

12012019.pdf
Document Adobe Acrobat 1'008.0 KB
0 commentaires

jeu.

10

janv.

2019

Revue de presse : 8-9 janvier 2019

 

France

 

Et si Valognes était une grande cité antique ? Alauna-la-Romaine, l'ancêtre antique de Valognes, se dévoile grâce aux travaux des archéologues relancés en 2012. Les recherches confirmeraient sa place de chef-lieu de cité.

 

Le prieur Guy retrouvé? Le musée d'archéologie, installé rue Saint-Laurent à Grenoble, ne dispose pas d'expositions temporaires, mais accueille pourtant une petite nouveauté en son sein : un petit film dédié au prieur Guy, dont les ossements auraient été identifiés dans la nef.

 

Visitez Amiens à l’époque gallo-romaine sur votre smartphone. Via l’application Amiens gallo-romain, la start-up Octus propose une visite virtuelle de la ville romaine sur smartphone. Le service, bientôt opérationnel, se veut accessible à tous.

 

Angleterre

 

Des archéologues découvrent des squelettes décapités datant de l'Empire romain. Des chercheurs dans le Suffolk ont mis au jour, dans un cimetière datant du IVe siècle, 52 corps de l'Empire romain.

 

L'Égypte récupère en Grande-Bretagne un objet d'art qui a été volé. L'objet comprend un cartouche du roi Amenhotep Ier et a été découvert par le ministère égyptien des Affaires étrangères alors qu'il était présenté à Londres en vue d'une vente aux enchères.

 

09012019.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB
0 commentaires

lun.

07

janv.

2019

Revue de presse : 6-7 janvier 2019

 

France

 

Archéologie sur le site du Clos-Bruneau. Une équipe d’archéologues a travaillé pendant deux mois sur le site du Clos-Bruneau. Les plus anciens vestiges sont ceux d’une nécropole à crémation.

 

La cathédrale face au mystère du sarcophage. Les travaux de mise en accessibilité de la cathédrale de Bayeux, dans le Calvados, ont permis de mettre au jour un sarcophage datant probablement du 7e ou 8e siècle. Ce qui est exceptionnel dans cette découverte, ce sont les inscriptions à l’intérieur du sarcophage, restées intactes.

 

A la découverte de Lattara, Port gaulois en Méditerranée. Depuis fin septembre dernier, le musée archéologique Henri-Prades bénéficie d’une nouvelle présentation de ses collections permanentes. L’occasion de leur donner un nom, ce sera "Lattara, port gaulois en Méditerranée".

 

Grâce aux archéologues de Chartres, le latin redevient une langue vivante. Retrouver son latin en traduisant les inscriptions sur les fresques gallo-romaines découvertes à Chartres, c’est possible, grâce aux archéologues de la Ville.

 

Le projet pédagogique du centre archéologique de Ribemont-sur-Ancre. Le centre archéologique de Ribemont-sur-Ancre accueille des publics scolaires toute l'année.

 

Lire la suite 0 commentaires

sam.

05

janv.

2019

Revue de presse : 4-5 janvier 2019

 

France

 

A Grenoble, des archéologues ont identifié le squelette du premier prieur de Saint-Laurent. C'est l'un des plus grands sites archéologiques de France. Sous l'église Saint-Laurent de Grenoble, plus de 1 500 sépultures y ont été mises au jour. Parmi elles, celle de Guy, l'un des fondateurs du Prieuré, aux alentours de l'an 1000.

 

Patrimoine: Service archéologique Nice Côte d’Azur. Le service d’Archéologie Nice Côte d’Azur est un service commun Ville de Nice – Métropole Nice Côte d’Azur. Ce service réalise des opérations archéologiques programmées et préventives, tant dans le domaine terrestre que dans le domaine sous-marin, sur l’ensemble du territoire de la métropole Nice Côte d’Azur. Il gère également la réalisation de la carte archéologique métropolitaine.

 

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

03

janv.

2019

Revue de presse : 1er-3 janvier 2019

 

Canada. Des sites hurons plus jeunes qu'estimé. Des sites hurons-wendats en Ontario ont de 50 à 100 ans de moins qu'on ne le croyait, selon une nouvelle étude américaine. Cela chamboule l'histoire des premiers contacts avec les Français ainsi que nos connaissances sur l'itinéraire d'une exploration de Samuel de Champlain. Les guerres entre Hurons et Iroquois pourraient avoir été dues au climat plutôt qu'à l'arrivée des Européens.

 

 

 

Colombie. A la (re)découverte du Lascaux amazonien. Depuis la fin du conflit avec les FARC, les archéologues explorent la forêt vierge où d’incroyables peintures rupestres témoignent d’un peuplement ignoré jusqu’alors

 

 

Mexique. Découverte d'un ancien temple dédié au «dieu écorché» Xipe Tótec. Le temple était là, juste sous leurs pieds, à l'ouest du site de fouilles archéologiques de la ville de Tehuacán. Il a été découvert lors de recherches dans des ruines popolocas. Les archéologues ont pu authentifier le sanctuaire grâce à trois statues, deux crânes et un corps, sculptés dans la pierre.

 

Divers

 

Le top des découvertes archéologiques en 2018. Voici quelques une des découvertes archéologiques à retenir pour cette année 2018.

 

Archéologie et histoire virtuelles au service de la reconstitution des sites anciens. La révolution numérique permet maintenant de reconstituer des vestiges du passé. Le Devoir propose un petit tour d’horizon de ce grand bouleversement rétrofuturiste. Premier arrêt : le virtuel appliqué à l’histoire et l’archéologie, ici comme ailleurs.

 

 

 

Lire la suite 0 commentaires

lun.

31

déc.

2018

Revue de presse : 30-31 décembre 2018

 

Egypte

Un atelier de momification a été découvert. Les archéologues égyptiens ont découvert un ancien atelier de momification datant de plus de 2500 ans. La découverte comprend un atelier de momification et un puits qui servait de lieu de sépulture communal. Le site est situé dans la nécropole de Saqqarah de Memphis.

Des sarcophages de la période romaine découverts. Les fouilles sur le littoral méditerranéen, près de la ville de Damiette, ont permis de découvrir un ensemble de sarcophages datant de la période romaine remplis de bijoux et contenant des restes humains.

Israël. Exposition d'objets archéologiques pillés et récupérés par Israël. Le musée inaugure une exposition révélant des douzaines d'objets qui ont été sauvés des pillards et des marchands d'antiquités sans licence, dans le cadre d'une coopération unique entre le musée et l'officier de l'administration civile chargé de l'archéologie en Israël.

Liban. Barrage de Bisri : pour un principe de précaution archéologique. Depuis sa réactivation en 2015, le projet de construction du barrage de Bisri, au Chouf ne cesse d’être contesté. La construction d’un barrage ne constitue-t-elle pas aussi une menace imminente pour une vallée potentiellement riche en vestiges et trésors archéologiques ?

Panama. Les crânes d’anciens plongeurs de perles présentent d’étranges excroissances osseuses dans les oreilles. Les crânes en question appartiennent à des experts en plongée ayant vécu il y a 2 400 ans. Au nombre de huit, sept hommes et une femme, ces derniers ont passé la majorité de leur vie à plonger dans l’eau pour rechercher divers trésors et objets de valeur, des perles en particulier.

31122018.pdf
Document Adobe Acrobat 792.7 KB
0 commentaires

sam.

29

déc.

2018

Revue de presse : 26-29 décembre 2018

 

France

 

Ardenne Métropole participera financièrement à la valorisation et la préservation des Thermes de Warcq. Plusieurs aménagements doivent être aujourd'hui exécutés sur le site afin de le préserver, de le valoriser et de le rendre accessible au plus grand nombre de visiteurs. Et pour se faire, le Conseil Départemental a besoin de subventions.

 

L'intérêt patrimonial du site de Foce reconnu. Inscrit le mois dernier au titre des Monuments historiques, le site torréen de Foce fera l'objet d'un projet de valorisation et de développement porté par la mairie d'Argiusta-Moriccio, en partenariat avec d'autres acteurs.

 

Pontivy voudrait que les vestiges du château des Rohan soient valorisés et accessibles au public. Maintenant que les fouilles archéologiques de la terrasse d’artillerie du château des Rohan sont achevées, la Direction régionale des affaires culturelles souhaiterait que le carré de fouilles soit protégé par un film géotextile, puis recouvert de terre.

 

Le Musée Champollion, temple de l’égyptologie, ouvrira ses portes en 2020 à Vif. Après une phase de travaux, la maison Champollion de Vif deviendra le Musée Champollion en 2020. Ce onzième musée départemental retracera le parcours de Jean-François Champollion, père de l’égyptologie moderne. Mais aussi de son frère Jacques-Joseph.

 

Fougères. La momie a encore des histoires à nous raconter. Longtemps oubliée, la momie de Fougères a refait surface en mars dernier. Un passionné d’égyptologie, Thomas Bruneau, a tenté de percer ses mystères. Il lui a fait vivre une année bien chargée.

 

Le “prieur Guy“, vedette de la nouvelle animation proposée par le musée archéologique de Grenoble. Le musée archéologique Grenoble – Saint-Laurent a présenté sa nouvelle animation scénographique résultant de l’étude anthropologique d’un des squelettes présents sur son parcours de visite permanent : celui du « prieur Guy ». Une étude anthropologique de longue haleine confortant le musée au rang des plus grands sites archéologiques et anthropologiques de France.

 

Algérie. Découverte archéologique : l'Algérie, un autre berceau de l'humanité ? C'est la première fois qu'on découvre des outils aussi anciens dans le bassin méditerranéen. Jusqu'à présent on n’en trouvait qu’en Afrique orientale. Cette découverte repousse de 600 000 ans l’arrivée des hommes en Algérie. Avec Brigitte Senut, professeure de paléontologie au Muséum National d’Histoire Naturelle. 

 

Bulgarie. Un char celtique découvert : les Gaulois en Thrace il y a 2 300 ans. Un exceptionnel char celtique a été découvert en Bulgarie, avec ses chevaux enterrés debout, figés. Témoin d’une improbable migration gauloise en Thrace, il y a 2 300 ans.

 

 

Egypte. L'ancien ministre égyptien des Antiquités réclame à l'Allemagne le retour de Néfertiti. Le buste représentant l'épouse du pharaon Akhenaton, l'une des pièces maîtresses des collections du Neues Museum de Berlin, serait conservé «illégalement» selon l'égyptologue Zahi Hawass. Il a exigé sa restitution afin d'être présenté lors de l'inauguration du nouveau Musée égyptien du Caire, prévue courant 2020.

 

Italie. Pompéi resplendit à nouveau. À nouvelles fouilles, nouvelles découvertes ! Pompéi tente d'oublier les années noires et se réinvente grâce à l'Europe et à la mobilisation de tous.

 

Lire la suite 0 commentaires

ven.

28

déc.

2018

Cinarchéo 4 janvier 2019 : archéologie lybienne

 CIN’ARCHEO vous convie à sa prochaine séance le vendredi 4 janvier 2019 (20 h 30) à la DRAC (Salle Robida).

 

Libye, entre mer et désert. Documentaire de 90’ réalisé en 2008 par Anne-Sophie Tiberghien.

 

 

 Fruit d’une sédimentation historique particulièrement fertile, le patrimoine historique libyen était exceptionnel par sa richesse et sa diversité. Les campagnes de fouilles amorcées au 19e siècle par des historiens français, italiens, et britanniques, et poursuivies par nombre d’institutions européennes, canadiennes ou japonaises, ont permis d’identifier quelque centaines de sites archéologiques d’intérêt. Cette terre, qui a connu tant de peuples et de religions, abrite aussi un vaste patrimoine ethnographique, anthropologique et architectural.

 

Dans ce docuimentaire, Anne-Sophie Tiberghien nous emmène sur des itinéraires hors des sentiers battus pour découvrir une Libye d’avant les évènements : théâtre romain de Sabratha, ruines de Leptis Magna, Ptolémaïs, Cyrène ... Antiques cités florissantes aux fastes admirablement bien conservés.

 

En Tripolitaine, en Cyrénaïque et dans le Fezzan. Phéniciens, Romains, Grecs, Ottomans, Italiens ont marqué ces lieux.

 

En passant par l'Akakus et ses extraordinaires peintures rupestres datant de 5000 ans avant notre ère et en empruntant les routes caravanières truffées de vestiges, vous vous aventurerez dans une zone inhospitalière jusqu'au volcan Waw an Namus au coeur de la Libye.

 

 

 Six ans après le déclenchement de la guerre civile libyenne, ce patrimoine risque de disparaître. Des centaines de photos et de vidéos sont diffusées sur les réseaux sociaux, des dizaines d’articles et de rapports traitant ce sujet montrent le terrible degré de destruction de quelques sites antiques comme Leptis Magna, Oea, Apollonia et Olbia-Téodorias, plusieurs colloques aux niveaux régional et international ont été organisés, quelques mesures ont été prises, et pourtant la destruction systématique du patrimoine libyen continue à cause d’un conflit militaire sans fin.

 


 

Lire la suite 0 commentaires

Prochaines conférences

 

Conférence dédicace

 

Grecs et Libyens en Cyrénaïque dans l’Antiquité

Aspects et vicissitudes d’un rapport millénaire par Sophie Marini

15 février 2019

 

Prochain Cin'archéo

Voir le blog associationciras.org