Séance 10 : Les faussaires de la Préhistoire

 

Jeudi 12 avril (20 h) Gaumont

 

 

Le fils de Neandertal ou le secret de nos origines (52') réalisé en 2017 par Jacques Mitsch (Gédéon Programmes et ARTE G.E.I.E.). Pour le 1er avril, ARTE s'est permis un peu d'humour avec la diffusion du docu-fiction «Le fils de Neandertal ou le secret de nos origines». Le film retrace la découverte d’une femme Sapiens portant en elle un enfant Neandertal, qui remettrait en question l’histoire de nos origines. Mais dans les faits, cette découverte extraordinaire n’a jamais eu lieu. Cela n’a pas empêché des scientifiques de soutenir la production de ce film où tout n’est pas erroné, bien au contraire. Nous vous proposons maintenant de démêler le vrai du faux. Vous trouverez dans ce dossier des interviews de préhistoriens pour faire la part entre la réalité et la fiction. Vous n'avez pas encore vu le film ? Il est juste en-dessous !

 

http://www.universcience.tv/categorie-poisson-d-avril-neandertal-1410.html

 

http://jacquesmitsch.tv/film/fils-de-neandertal

 

http://traces.univ-tlse2.fr/accueil-traces/pressbook/le-fils-de-neandertal-ou-le-secret-de-nos-origines--505016.kjsp

 

Le "documenteur" d'Arte, "Le Fils de Neandertal", montre un toulousain - informaticien et jardinier - provoquant le grand intérêt de biologistes, son génome étant à 66% celui d'un néandertalien. Un gag, bien sûr. Et le chercheur au CNRS Nicolas Teyssandier, co-auteur de ce film réalisé par "Jacques Mitsch", explique pourquoi dans cet entretien tourné par Sciences et Avenir.


 

 

 

 

 

 

 

DEBAT LE FILS DE NEANDERTAL avec Nicolas Teyssandier, Bruno Maureille et Jacques Mitsch.

 


Les secrets de la grotte Chauvet (52') réalisé en 2017 par Christian Tran (Flair production, France Télévisions (France 3 Grand Est). Dans le sud de l’Ardèche, la grotte Chauvet Pont d’Arc est la plus ancienne grotte ornée connue au monde. Les peintures datent de 36 000 ans, elles sont deux fois plus anciennes que celles de Lascaux. Pour des raisons de conservation, la grotte n’a jamais était ouverte au public. Pour transmettre et partager ces beautés souterraines, il y a quelques mois, naissait, à deux pas de la grotte, le plus grand fac-similé jamais réalisé au monde, la Caverne du Pont d’Arc. Comment cette réalisation a-t-elle pu voir le jour ? Techniciens, scientifiques, architectes, sculpteurs, informaticiens, artistes, plasticiens, nous racontent…Une véritable aventure de plusieurs années nous fait pénétrer au cœur des images de la préhistoire. Le parti-pris du projet a été de reproduire à l’échelle 1 le milieu souterrain. Il faut donc recréer une grotte pas tout à fait la même puisque la grotte Chauvet est immense, mais il faut créer les volumes, les parois, les sols car les peintures reproduites ne prendront toute leur vérité que si elles sont montrées dans une atmosphère qui se rapproche de leur milieu naturel originel. La grotte Chauvet est grandiose, 20 mètres de haut par endroits et elle s’étend sur 8500 m2 ; 3500 m2 seront reproduits, les plus riches en représentations. Plus de quatre années seront nécessaires pour arriver à l’ouverture au public de cet espace, cette petite sœur de la grotte Chauvet, complétée par la galerie pédagogique de l’Aurignacien qui documente la vie de nos lointains ancêtres. Alors que la caverne s'apprête à accueillir son millionième visiteur, découvrez l'aventure humaine et sensible extraordinaire derrière l’exploit technologique !

 De l’art au temps des dinosaures (52') réalisé en 2016 par Jean-Luc Bouvret et François-Xavier Vives (Le Miroir, Flair Production, avec la participation de France Télévisions). Avec les enquêteurs Paul Bahn et Jean-Loïc Le Quellec, deux archéologues de renommée internationale, nous entreprenons une traversée de l'Ouest américain sur les pas de ses premiers occupants. II s'agit d'une exploration inédite des plus longues galeries d'art rupestre au monde, contenant plusieurs milliers de peintures et de gravures mystérieuses, parmi lesquelles on a cru reconnaître des silhouettes de martiens ou d'animaux préhistoriques ! Une preuve qu'hommes et dinosaures ont pu coexister ? Entre «évolutionnistes» et « créationnistes », les débats sont vifs. Mais les indiens Hopis, anciens habitants de la région, vont entrer dans la danse.

Prochaine conférence

Voir le blog associationciras.org