dim.

02

déc.

2018

Cin'archéo 7 décembre 2018 : l'art préhistorique

 

CIN’ARCHEO vous convie à sa prochaine séance le vendredi 7 décembre 2018 (20 h 30) à la DRAC (Salle Robida).

 

 

 

Dater les origines de l'art. Documentaire de 26’ réalisé en 2017 par Marc Azéma (Passé Simple, IRAMAT-CRP2A, IPREM-LCABIE). Dater les plus anciens vestiges témoignant de l'émergence du comportement artistique chez l'humain: telle est la mission d'une équipe d'archéologues bordelais que nous suivons en Afrique du Sud sur les traces des premiers hommes modernes.. Ce voyage va nous entraÎner dans les superbes paysages de ce pays, de la côte atlantique aux rivages du pacifique, du désert aride à la forét tropicale d'un des plus anciens territoires occupé par Homo sapiens. Cette aventure scientifique va être rendue possible par de nouvelles techniques de datations mises au point en France dans les laboratoires d'experts de l'archéologie. Ils vont ainsi nous transporter 70000 ans dans le passé de notre humanité.

 

 

La bataille du Coa. Documentaire de 81’ réalisé en 2016 par jean-Luc Bouvret (Le Miroir ; CNRS Images). Après le succès international de “Côa, la rivière aux mille gravures”, film documentaire qui racontait la découverte au Portugal de milliers de gravures préhistoriques à l’air libre au début des années 1990, le réalisateur Jean-Luc Bouvret s’attaque au versant politique de l’affaire. Le film “La bataille du Côa” retrace l’épopée du sauvetage de ce site qui devait être englouti par l’eau d’un gigantesque barrage et qui est aujourd’hui classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco… Ce nouveau film, construit comme un thriller dans les coulisses du pouvoir, raconte les étapes de la lutte de David contre Goliath qui a débouché sur la sauvegarde de ce trésor. Au delà de la sauvegarde du patrimoine, cette victoire de valeurs culturelles, écologiques et humaines sur la froide rationalité économique a des allures de symbole fort et d’espoir collectif dans l’Europe d’aujourd’hui.

 

Lire la suite 0 commentaires

dim.

30

sept.

2018

Cinarchéo Vendredi 5 octobre : Mont Saint Michel : le labyrinthe de l'archange

 

CIN’ARCHEO vous convie à sa prochaine séance le vendredi 5 octobre 2018 (20 h 30) à la DRAC (Salle Robida). A cette occasion sera diffusé le documentaire (88’) réalisé en 2017 par Marc Jampolsky (ARTE France, Gedeon Programmes, INRAP, CNRS Images, Le Centre des Monuments nationaux).

 

 

 À la faveur d’un vaste chantier de restauration, historiens et archéologues lèvent le voile sur les mystères architecturaux d’un monument qui n’a cessé de se reconstruire au cours de ses treize siècles d’histoire tumultueuse.

 

 

 

Sa silhouette, aujourd’hui iconique, aimante chaque année plusieurs millions de visiteurs venus du monde entier. Comment ce modeste îlot de granit, perdu entre la Bretagne et la Normandie, a-t-il traversé les siècles contre vents et marées ? Refuge d’ermites, sanctuaire dédié au culte de saint Michel, puissant monastère bénédictin, écrin de splendeurs romanes et de merveilles gothiques, forteresse invincible, enfer carcéral, monument classé... : au fil de sa chaotique destinée, étroitement rivée à la grande histoire, le Mont-Saint-Michel a connu d’innombrables métamorphoses qui continuent de questionner les spécialistes.

 

 

À l’occasion d’un récent chantier de restauration, archéologues, historiens et scientifiques se sont de nouveau penchés sur les énigmes de ce lieu unique. À l’aide des rares écrits conservés, mais surtout des dernières techniques de modélisation et de datation, ces experts sont parvenus à faire parler les pierres pour recomposer le tracé des couloirs, identifier les contours et fonctions de bâtiments disparus, et débrouiller l’imbroglio architectural qui caractérise le rocher. Car sous ses dehors harmonieux, croisant puissance et raffinement, le Mont-Saint-Michel s’apparente en réalité à un entrelacement d’éléments disparates, dont il n’existe pas de plan exact. Les éclairages des chercheurs, associés à des reconstitutions en 3D, dévoilent ainsi avec une précision inédite les étapes successives de l’édification du site, tout en retraçant les événements politiques, his-toriques ou naturels qui ont dicté ces restructurations. Traversé de sublimes images et séquences d’animation, ce film de Marc Jampolsky rend un passionnant hommage au génie des bâtisseurs d’antan, qui ont su s’adapter à la complexité du relief et à la magie de ce petit morceau de terre entre ciel et mer

 

 

 

Lire la suite 0 commentaires

dim.

09

sept.

2018

Les journées européennes du patrimoine : 14-15 septembre 2018

 

Dnas le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, le CIRAS a choisi deux thématiques : les jeux romains et le métier des archéologues.

 


 

 

Les jeux romains : vendredi 14 et samedi 15, à partir de 14 h

 

Si la vie peut être un jeu, le jeu fait quant à lui partie intégrante de la vie. Il est indissociable de l’histoire de l’humanité. Dans chaque société, jeux et jouets accompagnent toutes les étapes de la vie. Qu’en était-il dans l’Antiquité? Jouait-on comme aujourd’hui? Les hommes jouaient-ils avec les femmes? Les enfants avec leurs parents? De quoi s’amusait-on? Petits et grands sont invités à venir pratiquer une sélection de jeux avec le concours d’Eric Binet et d’Alain Boucher.

 

Lire la suite 0 commentaires

sam.

26

mai

2018

Cinarchéo vendredi 1er juin

Au fond des mers

CIN’ARCHEO vous convie à sa prochaine séance le vendredi 1 juin 2018 (20 h 30) à la
DRAC (Salle Robida). A cette occasion seront diffusés quatre épisodes de la série
« Enquêtes en eau profondes » . Cette série documentaire (10 x 26') a été réalisée en 2017
par Guilain Depardieu et Frédéric Lossignol (Coproduction GEDEON Programmes,
DRASSM, Ministère de la Défense. Avec la participation de Science & Vie TV et RMC
Découverte). Elle nous fait partager le quotidien exceptionnel d’une équipe d’experts
archéologues sous-marins qui, dans une traque haletante, tentent de localiser, identifier
et préserver des épaves uniques gisant dans les grandes profondeurs sous-marines. Une
passionnante plongée dans l’Histoire, depuis l’époque romaine et le transport des
amphores, jusqu’aux combats navals des sous-marins de la Seconde Guerre mondiale

Le robot des abysses. Avril 2016. Au large de
Toulon, l’équipe du DRASSM, accompagnée des
roboticiens de l’Université de Montpellier et de
l’Université américaine de Stanford, s’apprête à
faire plonger pour la première fois sur une
épave un robot humanoïde. Son nom : Ocean
One. Une étrange créature sortie tout droit d’un
film de science-fiction, que les chercheurs
californiens ont développé en concertation avec
les Français pour remplacer l’homme à très
grande profondeur. Sa toute première mission
sera d’aller prélever des vestiges sur l’épave de la Lune, un vaisseau de Louis XIV coulé en
1664. Des essais réalisés en piscine à Stanford jusqu’à la mission de prélèvement sur l’épave,
en passant par ses premiers tests en mer effectués aux côtés des plongeurs du DRASSM, vous
allez revivre chaque étape franchie par Ocean One. Va-t-il réussir à prélever, seul, un vestige
à 90 mètres de profondeur au cours de sa toute première mission au large de Toulon ? Pour
le savoir, revivez, minute par minute, la plongée d’Ocean One, le robot des abysses.

Lire la suite 0 commentaires

lun.

02

avril

2018

Cinarchéo vendredi 6 avril 2018 : Archéologie précolombienne

CIN’ARCHEO vous convie à sa prochaine séance le vendredi 6 avril 2018 (20 h 30) à la
DRAC (Salle Robida).

 

Un sanctuaire dans les Andes : Chavín de Huántar. Documentaire de 52 réalisé en 2016 par José María Morales (Wanda Films).

 

Le mont Huascarán, plus haut sommet des Andes péruviennes, est vénéré depuis des temps immémoriaux par les populations autochtones, qui y voyaient la demeure des esprits de la terre. C’est dans ces paysages de haute altitude que furent érigés il y a trois mille ans les premiers sanctuaires des civilisations précolombiennes. Le site archéologique de Chavín de Huántar – qui a donné son nom à la civilisation de Chavín – est situé à 3200 mètres d’altitude dans l’actuel Pérou. Il offre un exemple remarquable des imposantes constructions en pierre réalisées par les premières cultures andines, vers 900 avant J.-C. La cité était alors dirigée par une caste de prêtres, “ambassadeurs des dieux”, qui se serait emparée du pouvoir sans recourir à la force. En parcourant le site, on découvre les vestiges de constructions architecturales stupéfiantes, mises au service du culte – notamment un grand complexe cérémoniel comprenant un théâtre où étaient mis en scène oracles, rituels impliquant l’usage de mescaline, sacrifices humains ou même cannibalisme... Les superbes reconstitutions de ce documentaire-fiction révèlent combien le pouvoir de la religion et les représentations spirituelles ont influencé la conception de ce lieu fascinant.

 

TeotiHuacán les trésors de la cité des dieux.
Documentaire de 52’ réalisé en 2015 par Jens
Afflerbach et Alexander Ziegler (Story house
productions GmbH).

 

Les vestiges de Teotihuacán, aucentre du Mexique,  demeurent l’une des plus grandes
énigmes de l’archéologie. Découverte par les Azt èquesau XIVe siècle, la métropole m éso-amér ica ine, oùs’élevaient pyramides, temples et bâtiments à plusieurs étages, était depuis longtempsabandonnée. Sa perfection est telle que les Aztèques la nommèrent “cité des dieux”. Selon leshistoriens, cette ville de 200 000 habitants aurait été fondée par des populations ayant fuipar dizaines de milliers une éruption du volcan Popocatépetl. Mais quels étaient lesdirigeants de cette nouvelle civilisation qui, à la différence des Mayas, ne laissa pas de traceécrite ? Pourquoi ce peuple disparut-il mystérieusement vers le VIIe siècle ? Des découvertes
archéologiques récentes– notamment un passage souterrain sous la pyramide principale de
la ville –livrent de passionnants éclairages sur cette civilisation perdue. Ce documentaire
exceptionnel suit les archéologues dans leur exploration des galeries souterraines, qui
recèlent des secrets vieux de mille huit cents ans

Lire la suite 0 commentaires

sam.

24

févr.

2018

Cinarcheo du 2 mars : Pompéi, la vie avant la mort

CIN’ARCHEO vous convie à sa prochaine séance le vendredi 2 mars 2018 (20 h 30) à la
DRAC (Salle Robida).
Pompéi : la vie avant la mort. Documentaire de 90’ réalisé en 2016 par Ian A. Hunt
(Lion Television, en association avec ARTE France).

Le 24 août de l’an 79, à midi, le Vésuve
entre en éruption et engloutit Pompéi sous
quinze mètres de pierre ponce et de
cendres. Parmi les vestiges les plus
poignants du site figurent les moulages de
corps pétrifiés dans la mort de ceux qui
furent piégés dans la ville, n’ayant pu
fuir à temps.
Effectués vers 1860 par les archéologues
qui entreprirent les premières fouilles, et découvrirent dans les matériaux volcaniques des empreintes de corps imprimées en creux, ces moulages révèlent aujourd’hui des trésors d’information sur la vie romaine.

Grâce aux récentes recherches effectuées
dans le cadre du “Great Pompeii Project”
– à ce jour, le plus ambitieux projet de
restauration et de protection de cet inestimable patrimoine de l’humanité, doté de 150 millions de dollars –, de nouvelles connaissances nous parviennent ainsi, sur Pompéi et sur les populations qui y vécurent il y a deux mille ans. avant la destruction.
En compagnie d’une équipe d’archéologues
passionnés qui utilisent des techniques de recherche les plus en pointe, nous pénétrons dans des lieux
inaccessibles aux visiteurs et plongeons dans l’intimité des habitants de la cité. L’analyse au scanner
des ossements emprisonnés dans le plâtre des moulages offre un moyen unique de mieux
connaître l’identité des habitants de la cité.
Bains publics, arènes de gladiateurs, forums, temples et villas romaines sont reconstitués en images
3D pour prendre la mesure de la beauté des fresques et des mosaïques qui ornaient les plus
somptueux édifices. Elles sont aujourd’hui patiemment restaurées.

Lire la suite 0 commentaires

Prochaines conférences

Vendredi 14 décembre 2018 : Les animaux dans la Grande Guerre par Alice Bourgois

Prochain Cin'archéo

Voir le blog associationciras.org