Hallu, parc éolien. Diagnostic C .Brouillard (2019)

 

 

 

A l'emplacement de l'éolienne 1, à 2,30 m de profondeur, deux artefacts lithiques du Paléolithique moyen ont été trouvés en position remaniée. Des Vestiges de la guerre 14-18 sont matérialisés par deux tranchées et un impact d’obus. Un lot de douilles de balles de fusil allemand (Mauser M98) a également été recueilli.

 


 

 

 

A l'emplacement de l'éolienne 2, un habitat de La Tène ancienne est matérialisé par un silo profond d’au moins 1,40 m, des fosses et quelques trous de poteaux. Une occupation du Haut Empire est représentée par un probable chemin d’environ 6 mètres de large, bordé par deux fossés de parcellaire. Un probable enclos, se développant hors emprise, est limité par un fossé qui a livré des rejets domestiques (tuiles, céramique)

 


 

 

A l'emplacement de l'éolienne 3, quelques fosses et fossés de parcellaire ont été relevés. Hormis un tesson du Haut Empire, aucun élément de datation n’a été recueilli. Le fonds de l’une des fosses était tapissé d’une mince couche de charbon de bois et de terre rubéfiée (vidange de structures de combustion ou foyer temporaire ?). Ces structures peuvent éventuellement être liées à une occupation antique signalée quelques 200 m au sud.

 


 

 

 

A l'emplacement de l'éolienne 4, un réseau de fossés est principalement daté de La Tène finale. Quelques trous de poteaux leur sont peut-être associés. Ces vestiges sont perturbés par des impacts de la Première Guerre mondiale. Source : rapport de diagnostic

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0

Prochaines conférences

18 octobre :  Fouille d’une ferme du second âge du Fer à Rivery par Yves Lebéchennec

Prochain Cin'archéo

8 novembre :

Voir le blog associationciras.org