Revue de presse : 12-13 septembre 2019

 

France

Une ferme gauloise découverte à Montmarault (Allier) au cours de fouilles archéologiques. Les fouilles menées en 2018 sur le projet d’aménagement de l’échangeur autoroutier de Montmarault ont été fructueuses. Une ferme gauloise, occupée du IIIe siècle au Ier siècle avant notre ère, a été découverte à proximité de l’étang Mazelier.

Les archéologues ont découvert 600 sépultures en centre-ville de Bourges. Si, sans grande surprise, la tranche ferme de fouilles a mis au jour des vestiges du couvent des Capucins, fondé en 1588, ainsi que des sépultures d’une nécropole de l’Antiquité tardive (du Ve au VIIIe siècle) et d’un cimetière médiéval, c’est le nombre de personnes inhumées qui est supérieur à ce qui était escompté.

La momie égyptienne va être transférée de Fougères à Vitré. Eolia, la momie égyptienne de près de 3 000 ans, va être transférée de Fougères à Vitré le 19 septembre prochain. Elle va ainsi bénéficier de meilleures conditions de conservation dans les réserves des Musées de Vitré.

 

 

 

Bavay : la vie romaine reconstruite brique par brique à la sauce Lego. Aussi ludique que sérieuse, la nouvelle exposition temporaire du Forum antique de Bavay détourne les célèbres briques pour un voyage dans le quotidien des Romains. Temples, villas, loisirs et armées sont reconstitués dans un ensemble de maquettes bluffantes de réalisme.

 


 

Belgique. Des archéologues découvrent une structure en bois du 13e siècle à Anvers. Des fouilles dans le centre-ville d'Anvers ont permis la découverte de vestiges d'un bâtiment du 13e siècle, voire plus ancien. Il s'agit de restes d'un immeuble en bois, roseau et tressage, d'une paroi et de planches. Les archéologues sont surpris que ces structures aient résisté à l'épreuve du temps.

 

Brésil. Des fouilles archéologiques démontrent que l'Amazonie était densément peuplée avant l'arrivée des colons. Des fouilles archéologiques menées dans l'Amazonie brésilienne renforcent la théorie selon laquelle la région a déjà été densément peuplée, avec jusqu'à 10 millions d'habitants avant l'arrivée des premiers colonisateurs européens au XVIe siècle. De quoi battre en brèche la vision d'une forêt absolument vierge, un océan vert pratiquement inhabité.

 

Grèce. Un très vieux crâne découvert appartiendrait à Homo sapiens. Des chercheurs affirment qu’un crâne découvert dans la grotte d’Apidima, en Grèce, est celui d’un Homo sapiens mort il y a quelque 210 000 ans. Mais ce résultat soulève bien des doutes.

 

Israel. De fines lames vieilles de 500 000 ans aidaient l’homme à dévorer les éléphants. Une équipe de l'Université de Tel Aviv explique comment les premiers humains recyclaient les sous-produits de la taille de pierre pour tuer efficacement les éléphants et se nourrir.

 

Italie. Deux squelettes découverts main dans la main à Modène révèlent un secret inattendu. Des scientifiques ont mené de nouvelles analyses sur deux squelettes découverts en 2009 main dans la main dans la ville de Modène en Italie. Ils s'avèrent que les défunts, surnommés "les amants de Modène", étaient tous deux de sexe masculin.

 

République tchèque. En Moravie, découverte de la sépulture d’un haut dignitaire de l’époque romaine. Les dépôts mis au jour à Uherský brod marquent la richesse de cette sépulture, laissant penser que le défunt pouvait être un seigneur gouvernant l’ensemble de la région à l’époque. Outre la dépouille, les archéologues ont en effet découvert, entre autres, des récipients en bronze, un couteau et une épingle en os.

 

Russie. Des victimes des invasions mongoles du 13e siècles identifiées. Des analyses génétiques révèlent les liens de parentés entre des victimes des massacres de la Horde d’Or mongole en Russie, en 1238.

 

 

Divers

 

Les premiers bijoux d'Homo sapiens. Nos aïeux étaient coquets ! Quels sont les plus vieux bijoux que les archéologues ont retrouvés, à quoi servaient-ils ? Dans quels matériaux étaient taillées ces parures ? Explications du préhistorien Nicolas Teyssandier, qui a retracé Nos premières fois dans son dernier ouvrage (éd. La Ville Brûle).

 


 

Homo sapiens : le crâne de l'ancêtre commun enfin révélé ? Deux paléoanthropologues, Aurélien Mounier, chercheur CNRS au laboratoire Histoire naturelle de l'Homme préhistorique, et Marta Mirazón Lahr, professeure à l'université de Cambridge ont utilisé des méthodes mathématique et génétique pour prédire et reconstruire sur ordinateur la forme typique du crâne d'un ancêtre commun à tous les Homo sapiens il y a 300 000 ans.

 


13092019.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Prochaines conférences

18 octobre :  Fouille d’une ferme du second âge du Fer à Rivery par Yves Lebéchennec

Prochain Cin'archéo

8 novembre :

Voir le blog associationciras.org