Amiens, rue Gloriette. Diagnostic sur 2500 m². J. Millereux-Le Béchennec (SAAM), 2019

 Ce diagnostic a été l'occasion d'observer la présence de niveaux antiques dans la moitié sud de l'ilot VIII.2. Il a mis en évidence une voirie interne, large de 2,20 m orientée nord-sud avec trottoirs et au moins 4 états successifs dont le premier s'installe après un incendie, ainsi que, de chaque côté de cet axe, des bâtiments d'habitations. L'un, à l'ouest, comporte un hypocauste et des peintures murales et ses murs sont récupérés. L'autre partie, à l'est de ce secteur, est plus difficile à lire, mais l'on distingue au moins 4 états entre la seconde moitié du Ier siècle et le Bas-Empire. À des fondations de murs en craie tassée, succède un bâtiment de plan carré de 3,20 m de côté aux fondations profondes liées à une réoccupation tardive, peut-être en lien avec la zone funéraire connue au nord de la parcelle, par des observations anciennes. La présence d'une sépulture implantée dans l'hypocauste de la demeure ouest pourrait conforter cette hypothèse.

 

À l'exception d'un puits et peut-être d'une fosse, la période médiévale n'est perceptible que par quelques tessons de céramique et un mortier en pierre.

 

L'implantation d'un hôtel à l'époque moderne a rempli l'espace de fondations de bâtiments, de puits et de caves, qui ont été complétées au XIXe siècle.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Prochaines conférences

Prochain Cin'archéo

Voir le blog associationciras.org