Revue de presse : 23-24 aout 2018

 

France

 

Néandertal : la dernière découverte du site archéologique de Mutzig accessible au public. C’est à Mutzig (Bas-Rhin), haut lieu de l’archéologie paléolithique, qu’un garde-manger néandertalien a été découvert au cours de ce mois d'août. Il sera possible d’y jeter un œil, car le site sera ouvert au public l’après-midi du samedi 25 août.

 

 

Une nouvelle découverte sur Ambrussum. La campagne de fouilles 2018 a révélé une découverte monumentale sur le site archéologique d'Ambrussum. Maxime Scrinzi, docteur en Archéologie, et son équipe, ont mis à jour un véritable forum, ainsi qu'un ensemble de tronçons de voies secondaires, aux abords, qui permettront d’approfondir la connaissance du réseau viaire de la ville.

 

Une motte médiévale découverte après des fouilles à La Porcherie. Depuis le début du mois de juillet 2018, des archéologues ont entamé des fouilles sur un site à côté de la commune de La Porcherie. Une motte médiévale construite entre 10e et le 12e siècle a été découverte et de nouvelles recherches pourraient avoir lieu dans les mois qui viennent. 

 

 

Éoliennes en mer : des archéologues sous-marins ont exploré les eaux au large de Dieppe. Une équipe d’archéologues sous-marins a travaillé deux semaines au large dans le cadre du projet de parc éolien. Ils ont exploré la zone du futur couloir de raccordement électrique.

 

Parfums de Chine. La Culture de l'encens au temps des empereurs. L’exposition du musée Cernuschi aborde de manière inédite la civilisation chinoise à travers l’art de l’encens et du parfum en Chine depuis le IIIe siècle avant notre ère jusqu’au XIXe siècle. Les 130 objets d’art et d’archéologie rassemblés pour la première fois invitent à un véritable voyage à travers la civilisation chinoise.

 

Autriche. Hallstatt, capitale préhistorique de l'"or blanc", en péril. C'est la plus vieille mine de sel au monde et une source inépuisable de découvertes archéologiques: le site de Hallstatt, dans les Alpes autrichiennes, va faire l'objet de travaux de consolidation destinés à protéger ses principales galeries contre l'avancée de la montagne.

 

 

Russie. Un enfant d’un père Denisovien et d’une mère Néandertal. Les chercheurs rapportent l’analyse d’un os. Cet os provient d’un enfant de 13 ans dont le père est Denisovien et la mère est Néandertal. On soupçonnait ce type d’accouplement, mais c’est une preuve tangible qui montre des rencontres rares, mais fructueuses.

 

Ukraine. Un squelette vieux de 4500 ans intrigue les chercheurs. Il s’agissait vraisemblablement d’une femme issue de tribus nomades dont on ignore quasiment tout, à part le fait qu’ils vivaient dans ces steppes à cette époque. En effet, ces populations ont laissé des milliers de kurgans derrière eux. Ces derniers sont en fait des tumulus, sortes de buttes artificielles composées de terre afin de recouvrir les tombes des défunts.

 

24082018.pdf
Document Adobe Acrobat 1.3 MB

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Prochaine conférence

Voir le blog associationciras.org