Conférence vendredi 21 octobre : Beauvais, les fouilles de la place du jeu de Paume

Le CIRAS vous convie à sa prochaine conférence qui aura lieu le vendredi 21 octobre (20 h 30) à la
DRAC (Salle Robida, 61 rue Saint-Fuscien). Elle sera animée par Jean-Marc Fémolant, archéologue
municipal de Beauvais, responsable des fouilles

Entrée libre

En 2009, sur la place du Jeu de Paume de Beauvais (Oise), un diagnostic a été réalisé préalablement à la création d'un centre commercial.
Les éléments archéologiques retrouvés
présentant un intérêt historique majeur, la fouille du site a été décidée. Ce chantier de grande envergure, qui a débuté en août 2011, a duré un an et exploré 16 950m2.
Le vestige anthropique le plus ancien mis au jour sur la place du Jeu de Paume est une fosse Néolithique  datée par la céramique qu'elle contenait entre -3350 -3000.
Durant la première moitié du Ier siècle, du fait de la localisation d'une partie du site dans la vallée du Thérain, la zone marécageuse est drainée grâce au creusement de fossés. Par la suite, le site est urbanisé avec la création du premier réseau viaire, la construction de maisons sur fondation de bois et
celle d'un pont, également en bois, permettant de franchir un fossé drainant. Aux IIe-IIIe siècles, l’occupation de ce secteur se densifie. Au nord un bâtiment public, entouré d'une galerie à portique, ainsi qu’un possible jardin sont aménagés. Au sud, les maisons sont reconstruites à plusieurs reprises avec des murs en pierre, en terre et en bois.

Entre la fin de l'Antiquité et le début du Moyen Âge, seul l'axe de circulation, situé au nord du site (actuelle rue du 27 juin 1472) et menant vers Bresles et Clermont, perdure. Durant les XIe et XIIe siècles, la fréquentation de l'endroit reprend avec la récupération de matériaux et la présence, au nord, d'une zone d'habitat. À partir du XIIIe siècle débutent la construction du rempart avec son fossé défensif et celle de la première porte de Bresles. À partir de 1544, l'entrée de ville est modifiée ; une nouvelle porte,
associée à un bastion, est édifiée. Le fossé (l'Abyme) est alors élargi et un nouveau pont construit pour permettre son franchissement.


À la fin du XVIIIe siècle, les remparts deviennent un lieu de promenade et perdent peu à peu leur rôle défensif. L'espace non construit au-delà du fossé est aplani et planté d'arbres pour y aménager un jeu de paume. Les fortifications sont démantelées en 1803. L'espace ainsi dégagé devient une vaste place arborée, lieu de promenade et de loisirs.

On y retrouve au centre le jeu de Paume, à l'est un kiosque à musique édifié en 1882 et au sud une fontaine construite en 1894.

 

Les restes du pont moderne ont été conservés et intégrés dans la construction du centre commercial. Ainsi cet ouvrage d'art peut être visible dans le sous-sol du centre commercial du Jeu de Paume.

Programme à télécharger
21102016.qxd.pdf
Document Adobe Acrobat 145.9 KB

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Prochainement

Mercredi 21 juin

Visite des fouilles d'Epagnette à 14 h avec Eric RIETH

Prochaine conférence :

Vendredi 16 juin - 20h30

Templeuve en Pévèle par Evelyne Gillet

Samedi 23 septembre :

Journée à Samara

Voir le blog associationciras.org