Abbeville, les archéologues sur les trace des premiers hommes

Courrier picard dimanche 12 juin 2016

À l’occasion du congrès préhistorique d’Amiens, les participants ont visité la carrière Carpentier, à Abbeville, et le site de Caours. Des lieux exceptionnels

Sur les hauteurs d’Abbeville, entre les routes de Doullens et d’Amiens, se cache un site mondialement connu des préhistoriens : la carrière Carpentier. Propriété de l’État dès 1938, classée monument historique depuis 1982, c’est un des hauts lieux de la discipline, née dans cette ville au XIXe siècle grâce à Jacques Boucher de Perthes. Cette carrière de marne, exploitée au début du XXe siècle, reste le seul témoin accessible de cette période interglaciaire du quaternaire, il y a plus de 600 000 ans, dans le nord de la France. Mais elle n’est quasiment jamais ouverte, même aux chercheurs.

À l’occasion du congrès préhistorique, qui se déroulait à Amiens la semaine dernière, plusieurs dizaines de spécialistes, venus de toute l’Europe du Nord, étaient donc ravis de pouvoir la visiter. Il n’en reste qu’environ 100 m². Un mur précieusement conservé, sur lequel les spécialistes peuvent lire une page de l’histoire de la terre et des premiers hommes.

Le site rappelle une période ou la Somme et le Scardon coulaient dans les environs. Il abrite «  les dépôts fluviatiles parmi les plus anciens du nord du pays. C’est très rare d’un point de vue géologique  », explique Jean-Luc Locht, archéologue. «  Et dans ces dépôts, auraient été trouvés les bifaces (des silex taillés par l’homme, ndlr) les plus anciens du nord de la France.  » Ces objets ne sont toutefois connus que par les descriptions des chercheurs de l’époque et ont disparu. À moins qu’ils soient quelque part, au musée ou ailleurs.

 

lire la suite ici

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Prochainement

 

Attention! pas de cin'archéo en mai, la salle n'est pas accessible!

Mercredi 21 juin

Visite des fouilles d'Epagnette à 14 h avec Eric RIETH

Prochaine conférence :

Samedi 23 septembre :

Journée à Samara

Voir le blog associationciras.org