Conférence vendredi 19 février : les fouilles du château de Boves

FOUILLE DU CHÂTEAU DE BOVES 1996 – 2016 : À LA CROISÉE DES CHEMINS…

Le CIRAS vous convie à sa prochaine conférence qui aura lieu le vendredi 19 février 2016 (20 h 30)
à la DRAC (Salle Robida, 61 rue Saint-Fuscien). Elle sera animée par Richard Jonvel, co-responsable
des fouilles.

Entrée libre

 

Lancée par l’équipe de l’association CAHMER, sous l’égide du Service Régional de l’Archéologie de Picardie, le programme de recherche archéologique sur le château médiéval de Boves est à un croisement de son histoire, entre la fin prochaine de la fouille de la motte castrale et l’avenir, qui se dessine maintenant à travers la nouvelle programmation scientifique destinée à fouiller exhaustivement la bassecour.

 

Cette opération est entièrement redevable de l’intérêt et de la compréhension des exploitants agricoles, propriétaires du site, et des financements de diverses institutions, que sont le
Ministère de la Culture et de la Communication, le Conseil régional de Picardie, le Conseil Départemental de la Somme et la mairie de Boves. Ce chantier-école a vu passer quelques 500 bénévoles, estudiantins ou passionnés, qui ont oeuvré un ou plusieurs été sur la motte.

 

Les seigneurs de Boves, l’un des principaux lignages féodaux de l’amiénois, un temps comte d’Amiens, sont les seigneurs homonymes d’un puissant complexe fortifié de plusieurs hectares à quelques kilomètres au sud-est de la ville
d’Amiens. Ce château, sis dans un terroir densément occupé dès la protohistoire récente, comme l’illustrent les photographies aériennes et les récentes fouilles préventives, offre des
conditions de fouilles remarquables. L’excellente conservation des vestiges, tant sur la motte que dans la basse-cour, et la très longue durée de l’occupation, concourent à rendre cette fouille incontournable dans la compréhension du phénomène castral et de ses origines en Europe occidentale.


La conférence se propose de revenir sur ces quelques années de fouilles, en deux temps. Nous
disposons désormais d’une solide connaissance de la chronologie des bâtiments présents sur la motte
castrale et de la culture matérielle y afférant. Afin de comprendre le « feuilleton » archéologique qui s’y
déroule depuis 20 ans, nous reviendrons, de manière synthétique, sur les résultats acquis et leurs intérêts pour l’archéologie médiévale. Dans la basse-cour, il s’agit d’une aventure scientifique au sein d’une terre inconnue. Les basses-cours de châteaux, au-delà de l’image d’Epinal, sont des espaces mal connus, pour diverses raisons. L’ambition de mener une fouille exhaustive de la basse-cour de Boves fait du nouveau programme lancé en 2014 une exception européenne.

19022016.pdf
Document Adobe Acrobat 145.6 KB

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Prochainement

 

 

 

Cinarchéo vendredi 1er décembre

Voir le programme ici

 

Prochaine conférence :

 

QUATORZIEME FESTIVAL DU FILM D’ARCHEOLOGIE D’AMIENS

 

 

10 au 14 avril 2018.

 

Les films primés seront rediffusés le 15 avril.

 

Voir le blog associationciras.org