Diagnostic à Flers-sur-Noye ( Cécile Brouillard, Inrap, 2015)

Ce diagnostic a été réalisé à l’emplacement d’un lotissement sur 3,2 haPlusieurs phases d’occupation ont été observées.

 


Une fosse a livré du mobilier (céramique à préhension en languette proéminente, grattoir microdenticulé (fig. 1)) à rattacher probablement aux ensembles Gord-Deûle-Escaut du Nord de la France (Néolithique final).



Un espace funéraire de l'Age du Bronze final comprend au moins une fosse à incinération très arasée qui contenait des charbons de bois et des fragments d'os humains brûlés (fig. 2).

Quelques structures isolées (portion de fossé, fosses) ont livré de la céramique datable de la Protohistoire (de l'Age du Bronze au 1er Age du Fer)



fig. 3

Au cours du Moyen-Age, un habitat se développe sur au moins 5000 m², à l'intérieur et à l’extérieur d'un enclos fossoyé. Les structures consistent notamment en un cellier rectangulaire (fig. 9), un grenier et des bâtiments sur poteaux. La forte densité des structures en limite occidentale de l'emprise laissent supposer une extension du site vers l’Ouest. Le mobilier est peu abondant (fer à cheval, radius d'oie présentant des traces de polissage). Quelques ossements d'animaux (dont les parties anatomiques d'un squelette de bœuf) ont également été recueillis. Un fossé a livré des restes humains (homme décédé entre 15 et 20 ans) qui pourraient témoigner de la perturbation d'une tombe à inhumation sous-jacente.

Source : Rapport de diagnostic.

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Prochainement

Prochaine conférence :

 

QUATORZIEME FESTIVAL DU FILM D’ARCHEOLOGIE D’AMIENS

 

 

10 au 14 avril 2018.

 

Les films primés seront rediffusés le 15 avril.

 

Voir le blog associationciras.org