Diagnostic à Bus-lès-Artois et Louvencourt sur un parc éolien (Lydie Blondiau, Inrap, 2015)

A Bus-lès-Artois, des vestiges de l'Age du Bronze ont été mis au jour sur deux éoliennes. Sur l'une d'entre elles, un enclos circulaire est matérialisé par un fossé large de 1,70 m à l’ouverture et profond de 1,35 m qui a été dégagé sur une longueur de 12 m (fig. 1). Ce fossé est interrompu sur 4 m de large. Les quelques tessons de céramique recueillis dans le comblement du fossé témoignent du Bronze Ancien Moyen au Bronze final. Le fossé est recoupé par deux incinérations, probablement du Bronze final, qui ont livré des esquilles osseuses brûlées.

Un puits et trois fosses quadrangulaires correspondent à des dépotoirs contemporains, très certainement liés à la guerre de 1939/1945. Sur la seconde, une occupation duBronze final / Ier Age du Fer est matérialisée, sur moins d'une centaine de m², par un foyer (fig. 2) et deux fosses ayant livré une quantité importante de mobilier archéologique.

A Louvencourt, quatre éoliennes ont livré des occupations protohistoriques et gallo-romains plus ou moins diffuses. Ils sont matérialisés par des fossés structurant les sites, des fosses. Sur l'un des sites, de La Tène au Haut Empire, voire le Bas-Empire, ont été mis au jour un bâtiment sur fondation de craie, une structure de combustion (fig. 3) et quelques fosses dépotoirs

Source : Rapport de diagnostic.


Écrire commentaire

Commentaires : 0

Prochainement

 

 

 

Cinarchéo vendredi 1er décembre

Voir le programme ici

 

Prochaine conférence :

 

QUATORZIEME FESTIVAL DU FILM D’ARCHEOLOGIE D’AMIENS

 

 

10 au 14 avril 2018.

 

Les films primés seront rediffusés le 15 avril.

 

Voir le blog associationciras.org