FRAMICOURT. Diagnostic D. Kiefer sur 26995 m² (2022).

 

 

 

A l'emplacement de divers vestiges, signalés au XIXe siècle, une grande villa de plan rectangulaire orientée au nord avait été détectée par Roger Agache. Le diagnostic a mis en évidence un réseau de fossés, formant des enclos ou un parcellaire quadrangulaire sur une superficie d’environ 2500 m², qui pourrait appartenir à un établissement laténien.

 


 

 

 

 

 

A l’ouest, les fondations en craie tassée de deux bâtiments de la pars rustica ont été mis au jour (300 et 161 m²). La céramique est datable des IIe-IIIe siècles. Des trous de poteau dans les assises des bâtiments et plots suggèrent qu'ils ont laissé place (au IVe siècle?) à des constructions plus légères en bois et torchis.

 


Lire la suite 0 commentaires

La Chaussée-Tirancourt. Diagnostic D. Kiefer sur 4,5 ha (2022).

 

 

 

Une tranchée sinueuse de La Seconde Guerre Mondiale, large de 1, 5 mètre et profonde de 0,44 m, témoigne des aménagements destinés à protéger la base de lancement de V1 située dans le « Bois de Sapins », le lieu-dit jouxtant l’emprise. Source : rapport de diagnostic.

 



0 commentaires

Albert. Diagnostic L. Blondiau sur 32 ha (2022)

 

 

 

Trois structures ont livré six artefacts en silex (nucleus, éclats) et dix-neuf fragments de céramique dont l’attribution chronologique remonte au Néolithique final. Source : rapport de diagnostic.

 



0 commentaires