Plachy-Buyon. Diagnostic sur 3,5 ha. A. Gapenne (Inrap), 2018

 

Une nécropole (vue 1), pouvant compter une douzaine de sépultures, est limitée à l'Est par un fossé. Les tombes semblent s’organiser autour d’une tombe « fondatrice » dotée d’un monument funéraire sur poteaux de bois. L'une des sépultures testées contient au moins 5 céramiques et des restes de faune. La seconde (vue 2), qui a été fouillée, est une inhumation dont les restes osseux, très mal conservés, appartiennent à un adolescent (entre 10 et 15 ans). Une datation C14 nous indique qu'il a du être inhumé entre le début du IIIe siècle et le début du Ie siècle av. n.è. Le dépôt funéraire ne contenait qu'un petit tesson de céramique et des restes de porc.

 

Deux réseaux de fossés, le premier non daté, compte six fossés parallèles dont la fonction reste indéterminée. Le second (vue 3) pourrait correspondre à l’amorce d’un enclos curvilinéaire s'étendant hors emprise. Il peut-être daté de la protohistoire récente comme le suggère un tesson découvert dans le comblement. Source : rapport de diagnostic.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Prochaines conférences

Prochain Cin'archéo

6 décembre : Panorama des fouilles récentes en France

Voir le blog associationciras.org

Quinzième Festival du Film d'Archéologie d'Amiens : Du 31 mars au 5 avril 2020