Dancourt-Popincourt, L'Echelle-Saint-Aurin. Parc éolien des Tulipes. Diagnostic sur 3,4 ha. M. Friboulet (Inrap). 2018

 

A L’Echelle-Saint-Aurin, à l'emplacement de l'éolienne N4, le diagnostic a permis d'observer, outre un fossé et un probable chablis, une fosse rubéfiée quadrangulaire qui a livré quelques fragments de céramique protohistorique et des éclats de silex taillés. Il pourrait s’agir d’une fosse de torréfaction pour les céréales. A l'emplacement de l'éolienne S3, des vestiges du premier conflit mondial (ouvrages militaires, impacts de bombe, possibles engins de guerre) ont été relevés.

 

 

A Dancourt-Popincourt, trois éoliennes sont implantées en périphérie d'une villa repérée par R. Agache. A l'emplacement de l'éolienne S2, des tronçons de fossés ont livré quelques tessons de céramiques du Haut-Empire au niveau du décapage. A l'emplacement de l'éolienne S4, deux zones de limon (diamètre évalué à une dizaine de mètres) ont été relevées. La première est traversée par un empierrement superficiel d’une largeur maximum de 0,75 m. La seconde a une profondeur maximum de 1,55 m. Elles ont livré des fragments de tegulae, une dizaine de scories, un peu de faune et de la céramique du Ie siècle. A l'emplacement de l'éolienne S1 (sur Armancourt, en limite de commune), quelques tessons de la fin de La Tène/début de la période augustéenne ont été trouvés en surface à proximité de deux fossés. Sur ces trois éoliennes, des vestiges liés à la guerre 14-18 (impact de bombe, obus) ont été relevés. Source : rapport de diagnostic.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Prochaines conférences

Prochain Cin'archéo

Voir le blog associationciras.org