Revue de presse : 16-17 septembre 2018

 

France

 

Visite du chantier de fouilles de la basilique Saint-Remi à Reims. Le chantier de fouilles archéologiques au pied de la basilique Saint-Remi de Reims s'est ouvert au public lors des journées du patrimoine. Plus de 700 sépultures datant du VIe au XVIIIe siècle ont déjà été mises au jour dans cet ancien sanctuaire. L'occasion pour un millier de chanceux de découvrir l'histoire de ce cimetière et le travail des archéologues.

 

 

Des collégiens de Châtenois visitent un chantier archéologique. Des élèves du collège de Châtenois découvrent un chantier de fouille mené Archéologie Alsace depuis une dizaine d’année dans l’ancien jardin du presbytère.

 

 

La Guerche-de-Bretagne : des squelettes découverts dans la chapelle Saint-Nicolas. Au cours des travaux de cristallisation de la chapelle Saint-Nicolas de la Guerche, des sépultures datant du XVI siècle ont été mises à jour au cœur de l'édifice.

 

Marseille : les vestiges du lycée du Rempart seront conservés. Des sépultures datant du 5e siècle y ont été retrouvées. Et bonne nouvelle : elles seront intégrées et mises en valeur dans les plans du futur établissement.

 

 

Algérie. Taghit : des gravures rupestres en péril. Aujourd’hui, c’est plus exactement à la Zaouïa Tahtania (18 km au sud de Taghit) que des gravures rupestres préhistoriques, datant de plus de 5.000 ans, sont en péril et risquent même de disparaître, en raison d’actes barbares de la part de certains visiteurs qui n’hésitent point à les souiller, par des graffitis tracés à côté des gravures ou directement burinés sur la roche.

 

Egypte. Découverte d’une statue de sphinx dans un temple. Des archéologues ont mis au jour une statue de sphinx dans le temple de Kom Ombo à Assouan. D’après le ministère des Antiquités égyptiennes, l’édifice en grès mesurerait 28 centimètres de large pour 38 centimètres de haut. Ils estiment que sa création remonterait à l’époque ptolémaïque.

 

Italie. Plongez dans le passé grâce à la réalité augmentée ! Dans cette édition de Futuris, nous découvrons un projet de recherche européen qui a pour but de redonner forme aux vestiges englouties de civilisations perdues grâce aux nouvelles technologies de la réalité augmentée. Notre reporter Denis Loctier s'est rendu sur un site de test en Italie pour examiner en profondeur comment cela fonctionne.

 

17092018.pdf
Document Adobe Acrobat 2.2 MB

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Prochaine conférence

Voir le blog associationciras.org