Visite des fouilles archéologiques de l'édifice castral de boves vendredi 29 juin 2018ifice castral

14 h : Rendez-vous au cimetière de Boves

 

Depuis 2014 le programme archéologique initié dès 1996 sur l’éperon barré de Boves (Somme), a entamé l’étude de la première enceinte entourant la motte castrale. D’une superficie de 1,8 ha, cet espace comprend outre une motte anthropique supportant différentes structures castrales identifiées depuis par l’archéologie, un établissement monastique dénommé Saint-Ausbert de l’ordre de Cluny, un prieuré-cure dépendant de l’abbaye Saint-Fuscien qui dessert l’église paroissiale Notre-Dame des Champs et son cimetière qui sont établis au cœur de ce premier enclos castral. L’ensemble est défendu par un puissant fossé barrant l’éperon au sud.

 

 

L’accessibilité actuelle du site, rendue possible par l’engagement des propriétaires et de l’exploitant agricole, ainsi que la préservation du site depuis son abandon au milieu du XVIIe siècle, offrent l’occasion de s’interroger sur un thème de recherche toujours peu documenté par l’archéologie médiévale : quelles sont les formes matérielles que peut revêtir une basse-cour ainsi que ses transformations sous l’influence des différents détenteurs de l’autorité au sein du château. A la suite des fouilles du château, on s’interroge aussi sur les relations entretenues entre les habitants du château et ceux de la basse-cour à travers l’étude du mobilier, abondant sur ce site. Au-delà de l’organe emblématique que représente la basse-cour dans notre représentation du château seigneurial, cette opération archéologique désire revisiter ce thème en favorisant l’élaboration d’une nouvelle documentation issue de fouilles recherchant l’exhaustivité.

 

 

A la suite des cinq campagnes, on a pu reconnaître une occupation s’étendant du IXe au XVIIe siècle comportant une grande diversité de structures, des silos et fonds de cabane habituels en milieu rural au haut Moyen Âge à des zones d’habitats mieux préservés et privilégiés comportant des séquences de terres noires tout à fait exceptionnelles.

 

La visite se poursuivra par la présentation d’un lot de mobilier représentatif de ce secteur et de la visite de la base archéologique établie dans l’ancien prieuré de Boves.

 

 

 

visite boves.pdf
Document Adobe Acrobat 563.5 KB

Prochaine conférence

Voir le blog associationciras.org