Revue de presse : 26 novembre 2017

 France

 

Castelnau-le-Lez : un fragment d'un bénitier du IVe siècle sorti de terre. Enfouie dans les terres profondes des hauts de la cité, dans un secteur refermé entre le chemin de la Farigoule et le chemin de la Madrague, la nécropole de l'oppidum de Sextantio  laisse découvrir ses vestiges à chaque coup de pioche, qui continuent de nous étonner.

 

Bientôt un musée de la Préhistoire ? L’association Archéologie et paysages en Meuse a le projet de créer un centre d’interprétation de la Préhistoire à Dieue-sur-Meuse. Une idée qui séduit la conseillère départementale Frédérique Serré.

 

Théâtre antique de Feurs : l'énigme irrésolue des historiens. Il devait être magnifique le théâtre antique de Feurs ! Il n’en reste rien, seulement des questions auxquelles les historiens espèrent trouver un jour des réponses, même deux mille ans après.

 

 L'énigme du site antique de Ficaria. Sur cette plage de Pianottoli-Caldarello, à la place des ruines d’une antique cité corso-romaine que semblait suggérer le géographe Ptolémée, c’est un ensemble de vestiges paléochrétiens et médiévaux qui ont été mis au jour voilà une trentaine d’années par l’archéologue Geneviève Moracchini-Mazel.

 

Du Nil à la Loire : la collection égyptienne des musées d’Orléans à l’Hôtel Cabu. La création de deux nouvelles salles d’exposition temporaire à l’Hôtel Cabu, Musée d’Histoire et d’Archéologie sera l’occasion de présenter au public un pan méconnu des richesses du musée : sa collection d’antiquités égyptiennes qui n’avaient pas été exposées depuis 1940.

 

Sous les graviers notre histoire : Une exposition à l'écomusée suite aux découvertes de l'INRAP. En 2015, l'INRAP a réalisé une fouille préventive sur le site d'une carrière à Pierre-de-Bresse. De nombreux objets allant de l'âge de bronze au début du moyen-âge ont été découverts et sont maintenant exposés à l'Ecomusée de la Bresse bourguignonne jusqu'au 2 avril 2018.

 

 

Les vestiges du passé de Saint-Quentin tout juste sous vos pieds. Les archéologues ont juste gratté quelques centimètres dans le sol pour découvrir des « trésors » du quotidien des Saint-Quentinois dévoilés, samedi 25 novembre, lors des Journées régionales de l’archéologie.

 

La société archéologique de Touquin veut son centre. La société archéologique de Touquin a lancé il y a quelques mois une campagne de financement participatif pour espérer créer en 2018 un centre muséographique. Il reste quelques jours pour participer. Interview.

 

26112017.pdf
Document Adobe Acrobat 798.3 KB

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Prochaines conférences

Vendredi 14 décembre 2018 : Les animaux dans la Grande Guerre par Alice Bourgois

Prochain Cin'archéo

Voir le blog associationciras.org