Diagnostic préalablement à l’aménagement d’un regroupement scolaire à Monchy-Lagache, sur 1,9 hectares (Nathalie Soupart, 2016)

 

Le diagnostic a permis de découvrir l’extrémité Nord-Est d’une importante nécropole qui se développe hors emprise. Sa limite nord est matérialisée par un fossé. Une centaine de sépultures ont été dégagées sur une surface de 5000 m². Leur nombre minimum peut être estimé à 500.

 

Les tombes se répartissent en rangées serrées et ordonnées dans lesquelles sont associées des fosses contenant des individus adultes et des immatures. L’espace semble sectorisé. Des zones sont réservés aux immatures et probablement aux sarcophages. Plusieurs orientations dans l’aménagement des fosses ont été privilégiées, mais la majorité des tombes sont orientées selon un axe NE-SO. Leur longueur varie de 190 à 2,20 m, leur largeur de 0,70 à 0,90 m et leur profondeur de 0,80 à 1,40 m.

 

Quatre tombes ont été fouillées intégralement et une partiellement. Quatre tombes couvrent la période située entre 470/780 et 600/610 de notre ère. La cinquième tombe est datée, de la période 590/600 à 600/670. Le mobilier funéraire est présent dans les cinq inhumations d’adultes testées (pointe de lance, plaque-boucle, rivets de ceintures, boucles, couteaux, pince à épiler, vases).

 

Une fondation en craie a été dégagée sur une dizaine de mètres de long. Certains blocs provenaient de sarcophage récupérés. Cette fondation appartient à un bâtiment post-mérovingien qui se développe hors de l’emprise.

 

Source : rapport de diagnostic.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Prochainement

Journées du patrimoine - 15/16/17 septembre

  en partenariat avec le cinéma Gaumont d'Amiens et la Cinémathèque Française

Projection du documentaire "Peau d'Ame" de Pierre-Oscar Levy sur les fouilles de la cabane de Peau d'Ane, expositions.;

Programme détaillé à venir

Prochaine conférence :

Samedi 23 septembre :

Journée à Samara

Voir le blog associationciras.org