Revue de presse : 9 juillet 2016

 

France

 

 

 

Bordeaux: Les momies livrent leurs secrets lors d'une exposition. Elles ne mentent jamais, paraît-il, selon les chercheurs. Les momies ont pris possession de Cap Sciences au bout des quais de Bordeaux rive droite. Une exposition réalisée en collaboration avec le « Parque de las Ciencias » (le parc des Sciences) de Grenade.

 

 

 

Près d’Évreux, les Journées romaines n’auront pas lieu cet été. Mauvaise nouvelle pour les habitués de Gisacum : l’animation phare de l’été sur le site archéologique du Vieil-Évreux n’aura pas lieu cette année. En cause : la construction d’un centre de conservation, qui pèse 850 000 €.

 

 

 

Artisanat gallo-romain et cimetière protestant à la Visitation au Mans. Sous un parking de l’ancienne Maison d’arrêt du Mans, les archéologues ont mis au jour des vestiges gallo-romains ainsi qu'une vingtaine de sépultures du début de l’Époque moderne.

 

 

 

Les «fouilleurs» de retour à Roquemissou. Le lieu a été le théâtre, il y a quelque 7000 ans, d’une sorte de passage de relais entre les derniers chasseurs et les premiers paysans, les premiers quittant ce site de Roquemissou pour laisser la place aux seconds. Aujourd’hui, originaires de toute la France et même du Togo, huit fouilleurs bénévoles s’y relaient depuis trois semaines.

 

 

 

Archéologie en Corse deux mille ans sous les mers. En Corse, l'archéologie sous-marine révèle de véritables trésors et permet de mieux comprendre les échanges commerciaux en Méditerranée. Entretien avec Franca Cibecchini, docteur en histoire ancienne et responsable du littoral corse au Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines.

 

 

 

Belgique

 

 

 

Cannibalisme chez Néandertal, en Belgique, il y a 42 500 ans. Les fouilles dans la grotte de Goyet, en Belgique, ont permis de déterminer un comportement cannibale entre Néandertaliens au nord des Alpes, au Paléolithique, il y a 40 500 ans.

 

 

 

Les archéologues de retour sur le champ de bataille de Waterloo. Les archéologues du projet Waterloo Uncovered sont de retour à la ferme d’Hougoumont à Braine-l’Alleud, haut-lieu de la bataille de Waterloo. Il s’agit de comprendre pourquoi les Français, qui étaient pourtant plus nombreux, n’ont pas réussi à franchir le mur d’enceinte et à s’emparer de la ferme.

 

 

 

09072016.pdf
Document Adobe Acrobat 617.8 KB

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Prochainement

Mercredi 21 juin

Visite des fouilles d'Epagnette à 14 h avec Eric RIETH

Prochaine conférence :

Vendredi 16 juin - 20h30

Templeuve en Pévèle par Evelyne Gillet

Samedi 23 septembre :

Journée à Samara

Voir le blog associationciras.org