Excursion au musée de Picardie dimanche 5 Juin 2016

Visite guidée de l'exposition LES FOUILLES ARCHEOLOGIQUES DE LA CITADELLE D’AMIENS"

Avant la construction de l'université
par l'architecte italien Renzo Piano sur le site de la citadelle, trois hectares ont été fouillés par le service archéologie préventive d'Amiens
Métropole.
De cette opération, l'exposition propose d'en retracer l'histoire par tranches chronologiques. En effet, les vestiges mis au jour à la citadelle
d’Amiens témoignent d’occupations successives.

 

À l’époque romaine, les études d’un quartier périphérique de Samarobriva au 1er s. ap. J.-C., puis celle d’une importante nécropole aux
IIIe - IVe siècles ont été réalisées.

 

Au Moyen Âge et à l’époque moderne avant qu’Henri IV n’impose une citadelle, des carrières et voiries médiévales, l’enceinte de la ville, les
fortifications des XIIIe, XVe et XVIe siècles ont été relevées.

 

Enfin, la caserne à l’époque moderne et contemporaine et la nouvelle université de Renzo Piano sont évoquées.
Maquettes, reconstitutions de tombes, plans, photos et de très nombreux objets dont de rares sarcophages en plomb du IVe et d’élégantes verreries gallo-romaines sont ici présentés.

Compléments d'informations

Proposition de visite de la première exposition du service d’archéologie d’Amiens-Métropole. Le musée de Picardie accueille depuis le 16 avril le reflet d’une des 63 opérations menées par le service depuis 2011. L’exposition témoigne du renouvellement des problématiques urbaines au nord de la Somme.

La fouille de la citadelle est une fouille à fragmentation. Trois hectares ont été étudiés, ce sont en fait sept chantiers qui ont documenté des sujets aussi différents qu’un quartier d’habitation péri-urbain du premier siècle et ses zones artisanales, une nécropole à inhumation des IIIe et IVe siècles avec plus de 160 tombes (une grande majorité de squelettes est étudiable), mais, l’intérêt de cette opération de plus de deux ans ne s’arrête pas là, puisque la citadelle imposée par Henri IV est un objet d’étude en soi. Un verrou qui se superpose à une porte médiévale de la ville puissamment renforcée à l’époque moderne pour faire porter à la commune libre d’ Amiens, le poids de la défense d’une des portes nord du royaume de France.
Côté collection muséale, un des principaux apports est la très importante collection de verrerie romaine. Ces 115 pièces complètes interrogent sur les dynamiques de production nécessaires pour que des verreries importées, comme l’exceptionnelle coupe gravée, ou faites en Gaule, comme les non moins exceptionnelles carafes à anse en décor de chainette, soit disponibles pour la réalisation de ces cérémonies funéraires durant lesquelles elles sont déposées dans la tombe, souvent hors de la bière, et mises en scène dans le coffrage.
Si trois sarcophages en plomb et une structuration des groupes funéraires marquées par des chemins et systématiquement centrés autour d’une tombe « riche » témoignent d’un certain rang, on note l’absence de vaisselle métallique, de stèles et des habituels marqueurs des nécropoles de haut rang. Force alors est de s’interroger sur ce que peut dire ce fragment de nécropole de la complexité des structures sociales de la capitale de citée des Ambiens.

A plus grande échelle, la mise en évidence d’un axe viaire suivi sur plus de 200 m et pérenne bien au-delà du tracé de la voie attendue, amène à poser l’hypothèse pour, le premier siècle, d’un parcellaire fortement structuré, si ce n’est carroyé sous l’actuel quartier St Maurice. L’étude du réseau viaire amène également à interroger le rapport entre le fond de valle et le plateau, souligné en creux par la structuration des tombes puis par celle des carrières médiévales et interroge le rapport fond de vallée plateau.

 

C’est à ces interrogations et aux questionnements nés de l’achèvement du rapport final d’opération que vous convie Josabeth Millereux-Le-Béchennec responsable de la fouille et du service d’archéologie d’Amiens métropole et co-comissiare avec Noël Mahéo de cette exposition.

05062016.pdf
Document Adobe Acrobat 152.8 KB

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Prochainement

Journées du patrimoine - 15/16/17 septembre

  en partenariat avec le cinéma Gaumont d'Amiens et la Cinémathèque Française

Projection du documentaire "Peau d'Ame" de Pierre-Oscar Levy sur les fouilles de la cabane de Peau d'Ane, expositions.;

Programme détaillé à venir

Prochaine conférence :

Samedi 23 septembre :

Journée à Samara

Voir le blog associationciras.org