Diagnostic à La Chavatte, préalablement à l'aménagement du Gazoduc « Artère du Santerre » (C. Brouillard, Inrap, 2015) /2

Une occupation est matérialisée, sur 380 m de longueur, par 19 fossés de parcellaire, se recoupant parfois, dont la largeur varie de 0,40 à 1,95 m et la profondeur de 0,40 à 0,50 m. Ils peuvent être rattachés à un parcellaire datable globalement à la Protohistoire. D’autres structures (fosses, trous de poteau,...) n’ont pu être datées.

Source : rapport de diagnostic



Écrire commentaire

Commentaires: 0

Prochaines conférences

17 mai 2019

Cécile Brouillard. La nécropole gauloise de la Chavatte

7 juin 2019

Amandine Marshall. La découverte de la tombe de Touthankamon

14 juin 2019

Eric Rieth. Visite guidée  de la fouille subaquatique d'Epagne-Epagnette.

Prochain Cin'archéo

3 mai 2019

Spécial Touthankamon

Voir le blog associationciras.org