Diagnostic (sur 8,4 ha) à Amiens préalablement à l’extension de la ZAC « Les Jardins d’Intercampus » (L. Blondiau, Inrap, 2015)

Au nord de l’emprise, Un enclos rectangulaire est limité par un double, voire un triple-fossé dont la largeur varie de 0,70 à 2 m de large et la profondeur de 0,60 à de 1,24 m. Il doit correspondre aux deux ailes de la pars rustica (large d’au moins 40 m) d’une villa dont le bâtiment principal serait en limite d’emprise. Au sein de l’enclos ont été mis au jour des fosses, des trous de poteau et un bâtiment sur fondation de craie pilée, large de 9 m, comportant plusieurs salles.

Des tuiles, coquillages et de la faune (dont un bovin probablement entier) ont été recueillis. Cet enclos est limité, 90 m au sud, par un fossé s’étendant sur plus de 150 m, large de 2,10 m pour 0,80 m de profondeur. Quelques structures (fossés, fosses, trou de poteau), la plupart non datées, se répartissent entre les deux. Les tessons recueillis indiquent que l’occupation s’étend du Ier au troisième quart du IIIe s.

Au sud de l’emprise, un enclos curviligne, qui se développe hors emprise, est associé à un fossé qui s’interrompt à 2 m de son contact afin de ménager un passage. Aucun mobilier n’a été retrouvé permettant une attribution chronologique.

Un chemin matérialisé par une zone de craie compacte creusée de nombreuses ornières plus ou moins larges doit correspondre à un état antérieur (mais attribuable à la période moderne) de l’actuelle rue Jean Moulin.

Source : rapport de diagnostic

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Prochaines conférences

Vendredi 14 décembre 2018 : Les animaux dans la Grande Guerre par Alice Bourgois

Prochain Cin'archéo

Voir le blog associationciras.org