Diagnostic à Flers sur Noye, Fransures et Lawarde-Mauger-l'Hortoy sur un parc éolien (Amandine Gapenne, Inrap, 2015)

Plusieurs sites archéologiques ont été mis au jour à l'emplacement de plusieurs des éoliennes.


A Fransures (éolienne n°3), une occupation gallo-romaine est matérialisée, sur 135 m de longueur, par plusieurs fossés, des vestiges fortement arasés de fondations de bâtiments en craie damée, quelques trous de poteaux et des fosses.

Un grand creusement a été observé sur environ 40 m. Les parois s’ouvrent en pente douce vers un fond dont la profondeur maximum atteint 2 m. Il pourrait s’agir d’une fosse d’extraction d’argile ou de silex qui constituent le substrat découvert sous cette fosse, éventuellement réutilisé en mare.

La céramique témoigne d’une fréquentation du site de la protohistoire récente (dont 2 tessons d’amphore Dressel 1) au IIIe s. Environ 60 m à l’ouest de cet ensemble, sur 60 m de long, un autre noyau d’occupation comprend trois fossés, quatre fosses et un trou de poteau qui n’ont livré aucun reste mobilier. Mais les fossés adoptent la même orientation nord/sud parallèle aux premiers découverts. 35 m à l’ouest de ce second ensemble, quatre petites fosses isolées sont réparties sur 70 m de longueur. Une fosse a livré trois fragments de panse attribuable à la protohistoire récente.

A l'emplacement de l'éolienne n°4, une occupation est matérialisée par deux groupes de deux fossés parallèles distants d’environ 25 m, trois trous de poteaux et une probable fosse d’une largeur de 5,80 m. Cette dernière a livré 5 tessons de La Tène finale ainsi qu’un fragment de hache ou herminette polie et du grès chauffé.

A l'emplacement de l'éolienne n°5, à 80 m au sud-est d’une ferme indigène fouillée en 1991 sur l’A16, une occupation est caractérisée, sur 230 m de long, par des fossés de parcellaire dont la largeur varie de 0,50 m à 2,50 m et la profondeur de 0,20 à 1,10 m, des fosses et quelques trous de poteaux témoignant d’une probable zone d’habitat. L’un des fossés a livré de la céramique de La Tène ancienne, d’autres de la période laténienne.

A Flers sur Noye (emplacement du poste de livraison), une occupation est matérialisée par deux fossés. Celui qui a été sondé est large de 1,80 m et profond d’1,70 m. Ils ont livré quelques tessons attribuable à la protohistoire récente, un élément en fer, de la faune et un fossile d’oursin. L’un de ces fossés est recoupé par un autre, larg de 1 m et profond de 0,60 m. Il a livré un fragment de meule en poudingue.

A Lawarde-Mauger-l'Hortoy (éolienne n°6), un Indice de site est matérialisé, sur une quarantaine de m, par quatre fossés et une fosse isolée. L’un des fossés a livré 5 tessons attribuable à l’Âge du Fer.

Source : rapport de diagnostic.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Teofila Henegar (lundi, 23 janvier 2017 03:48)


    I read this article completely about the difference of newest and preceding technologies, it's amazing article.

Prochainement

Mercredi 21 juin

Visite des fouilles d'Epagnette à 14 h avec Eric RIETH

Prochaine conférence :

Vendredi 16 juin - 20h30

Templeuve en Pévèle par Evelyne Gillet

Samedi 23 septembre :

Journée à Samara

Voir le blog associationciras.org