Diagnostic à Athies

 

Diagnostic à Athies sur 11,8 ha, préalablement à la construction d’un bâtiment de stockage (Samuel Guérin, Inrap, 2013)

 

 

Ce diagnostic est localisé en périphérie d’un secteur fouillé en 1998 où avaient été mis en évidence des occupations couvrant la fin de la Tène ancienne au Xe s. de n.e.

 

 

*Deux tronçons de fossés ont livré des tessons du Bronze ancien/moyen qui sont les éléments les plus anciens retrouvés sur le site. Une occupation du Bronze final est matérialisée par deux grandes fosses, une structure de combustion encadrée de deux poteaux (cl. Inrap, ci contre), peut-être aménagée dans un silo antérieur, un petit grenier sur 4 poteaux, deux sections de fossés (de parcellaire?). A cette période, pourraient appartenir, mais sans certitude, deux autres structures de combustion et plusieurs fosses comblées de torchis rubéfiés provenant de l'incendie d’un ou plusieurs bâtiments localisés à proximité.

 

*Un ou plusieurs enclos d'habitat auxquels pourraient se greffer un réseau de limites parcellaires et un chemin bordé de fossés sont datés de La Tène finale.

 

*Un réseau de limites parcellaires fossoyées, pouvant éventuellement être mis en relation avec une villa gallo-romaine proche, est daté essentiellement du Haut-Empire.

 

*La continuité des deux occupations du haut Moyen-âge mises au jour en 1998 a pu être attestée par ce diagnostic, même si les vestiges sont ténus (chemin encavé, fossés et fosses). La céramique couvre la période mérovingienne jusqu'aux Xe-XIe s.

 

Source : Rapport de diagnostic.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Prochaine conférence

Voir le blog associationciras.org