Diagnostic à Amiens

Diagnostic à Amiens sur 5111 m², préalablement à l'aménagement du « Carré Perret » (Dominique Gemehl, Inrap, 2013

Sondage 4. Vue générale de la stratification.  Au fond, la démolition romaine. Cl. Inrap
Sondage 4. Vue générale de la stratification. Au fond, la démolition romaine. Cl. Inrap

 

 

 

Ce secteur d'Amiens occupe le coeur d’une insula en périphérie de la ville romaine. Le diagnostic a mis en évidence, à partir de 2,75 m de profondeur, des couches de démolition et d’abandon datées du milieu du IIIe et du IVe siècle. Des ossements humains épars, appartenant à au moins trois individus, associés à une céramique complète du Bas Empire, pourraient témoigner d’inhumations de cette période. Ces vestiges sont recouverts par une série de « terres à jardins », qui se développent entre la fin de l’antiquité et l’époque contemporaine, sur une épaisseur de 1,50 à 2,30 m. Elles correspondent à des terrains libres de constructions et utilisés comme jardins. Quelques structures (fosses à gravats, animaux enterrés, petits poteaux de clôtures…), enregistrées à différents niveaux, témoignent d’une accumulation progressive. Les derniers vestiges (XIXe et XXe siècles) correspondent à des remblais et substructions, dont les fondations de murs sur arcs de décharges appartenant à un bâtiment de l’ancienne Société Industrielle.

 

Source : Rapport de diagnostic.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Prochaines conférences

17 mai 2019

Cécile Brouillard. La nécropole gauloise de la Chavatte

7 juin 2019

Amandine Marshall. La découverte de la tombe de Touthankamon

14 juin 2019

Eric Rieth. Visite guidée  de la fouille subaquatique d'Epagne-Epagnette.

Prochain Cin'archéo

3 mai 2019

Spécial Touthankamon

Voir le blog associationciras.org